TEST: 2248

Le Cambodge célèbre le Nouvel An chinois


Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 01/02/2022 à 18:30 | Mis à jour le 02/02/2022 à 14:21
Photo : AKP
Une troupe de danseurs du lion Phnom Penh

Au Cambodge, comme partout dans le monde, la communauté chinoise célèbre son Nouvel An. Nous entrons dans l’année du Tigre d’eau.


Après deux ans de pandémie, les Cambodgiens ont recommencé à célébrer le Nouvel an chinois. Les feux d’artifice ont été interdits à Phnom Pneh, mais les autres activités traditionnelles se perpétuent.


La tradition du Nouvel An chinois


Le Nouvel An est une occasion pour repartir d’un bon pied après s'être débarrassé des mauvaises influences de l’année passée. Il est de coutume d’aller chez le coiffeur, de s’acheter de nouveaux habits et de procéder au nettoyage de sa maison.

C’est aussi l'occasion d'honorer ses ancêtres. On peut voir aussi beaucoup de Cambodgiens brûler des offrandes sur leur trottoir et leur consacrer de la nourriture devant des hôtels familiaux.


La danse du Lion


La danse du lion est aussi une activité traditionnelle du Nouvel An chinois. Elle peut être exécutée devant des maisons ou des commerces afin de leur porter chance. L'Association cambodgienne chinoise estime qu'il existe environ huit troupes à Phnom Penh. Mais il se peut que ce nombre ait diminué avec le Covid. Cet art est très exigeant pour les danseurs et demande un entraînement quotidien. En Chine, ce sont souvent les écoles d’arts martiaux qui assurent le spectacle.

 

troupe de danseur du lion Phnom Penh
troupe de danseurs à Phnom Penh source AKP


Hausse des prix au marché


Le Nouvel An est aussi l’occasion de se réunir en famille et de faire bombance.
Et comme chaque année, les prix sont à la hausse au marché, mais cela n’empêchent pas les clients d’acheter. Les vendeurs de cochons rôtis et de canards se frottent les mains. Mais la hausse des prix touche tous les produits.


Que va-nous apporter cette année du Tigre d’eau ?


Notre édition de Shangaï a publié ses prévisions pour l’année à venir :
L’année 2022 s’annonce comme celle du changement, du dynamisme, de l’altruisme et des nouvelles expériences. Retrouvez vos grandes aspirations et associez-y de la détermination pour relever les défis avec enthousiasme ! Veuillez toutefois à ne pas agir de manière irréfléchie ou trop impulsive et éloignez vous de tout ce qui vous tire vers le bas ou vous démotive. Il nous faudra puiser l'énergie et la volonté dans celle du Tigre, mais associées à plus de rigueur et de persévérance, tout en restant réaliste sur ce que l'on est en mesure d'accomplir.


L’ancienne présence chinoise au Cambodge


La présence chinoise au Cambodge est très ancienne. Elle est attestée depuis le 13e siècle. On voit d’ailleurs plusieurs Chinois sur les bas relief du Bayon. L'émissaire chinois Zhou Daguan qui a visité le Cambodge en 1296  rapporte la présence de nombreux de ses compatriotes.
Souvent petits commerçants, les Chinois ont été persécutés par le régime khmer rouge.

Bas relief du Bayon
Bas relief du temple du Bayon repésentant des chinois à un combat de coqs

 

Que les amateurs de fêtes se réjouissent, il nous reste encore un Nouvel An à célébrer au Cambodge, le troisième de l'année, le plus important, celui où la liesse bat son plein et qui a lieu mi-avril : le Nouvel An khmer.

En attendant, lepetitjournal.com vous souhaite une bonne année du Tigre d’eau.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale