Face à la peste porcine, le Cambodge se rapproche du Brésil

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 02/03/2021 à 04:00 | Mis à jour le 02/03/2021 à 08:38
Photo : Iva Rajovic
iva-rajovic-cochons

Le département général de la santé et de la production animale du ministère de l'Agriculture a annoncé la mise en place de contrôles stricts sur les porcs importés de Thaïlande suite à la détection de cas de peste porcine africaine (PPA) en février.

 

Contrôle des importations de porcs à la frontière avec la Thaïlande

Si la PPA n’est pas dangereuse pour l’homme, elle est extrêmement meurtrière dans les élevages porcins. Au Cambodge, lors de la dernière épidémie en juillet 2019, le virus avait tué 1 000 porcs et 800 autres avaient dû être abattus.

Le directeur général de la santé et de la production animales, Tan Phanara, a déclaré que les contrôles étaient en cours depuis plusieurs jours poste frontalièr d'O'smach, dans la province d'Oddor Meanchey, mais que le virus n'avait pas encore été détecté.

"Après avoir trouvé le virus de la peste porcine africaine chez des animaux importés début février, les responsables ont commencé à vérifier la présence du virus en utilisant des laboratoires mobiles qui peuvent fournir les résultats des tests en une heure", a déclaré M. Phanara.

Si le virus est détecté chez un animal, celui-ci sera immédiatement abattu afin de prévenir la propagation du virus et protéger les animaux puisqu’il n’existe pas de vaccin ou de remède pour cette maladie.

Le Cambodge autorise l’importation du porc brésilien

Les autorités cambodgiennes ont autorisé l'importation de découpes de porc fraîches et transformées en provenance des industries brésiliennes selon les mêmes normes que celles de leur marché intérieur.

Ricardo Santin, président de l'Association brésilienne des protéines animales (ABPA), a déclaré : "Le Cambodge est une nation émergente dans le domaine de la production porcine, mais il a récemment été touché par des cas de peste porcine africaine. Dans ce contexte, le Brésil peut s'établir comme un partenaire solide pour compléter la demande locale, en aidant à la sécurité alimentaire de la population cambodgienne".

L’ouverture des marchés du Cambodge à la viande de porc brésilienne coïncide à la dynamique actuelle de hausse de la consommation de viande des Cambodgiens. Entre 2010 et 2018, le pays a connu 118,75% de croissance et la hausse du revenu par habitant influence le potentiel de consommation de viande de porc. Selon l’ABPA, les Cambodgiens en consommeraient 10 kg par an et par habitant.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale