Décès du Prince Norodom Ranariddh, ancien Premier ministre du Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 29/11/2021 à 18:00 | Mis à jour le 29/11/2021 à 10:00
Photo : AKP
Prince Norodom Ranariddh 2

Le Prince Norodom Ranariddh, demi-frère du Roi et ancien Premier ministre de Cambodge est décédé dimanche en France à l’âge 77 ans

 

 

Prince Norodom Ranariddh est entré dans la vie publique en 1983, lorsqu'il a pris la tête du Funcinpec, un mouvement de résistance armée contre le gouvernement installé par les Vietnamiens et dirigé par Hun Sen, qui a succédé au régime Khmers rouges de 1975-79.

 

La carrière politique du Prince Norodom Ranariddh

Sous sa direction, le Funcinpec a remporté les élections parrainées par les Nations unies en 1993. Ces élections s'inscrivaient dans le cadre d'un processus de paix faisant suite à la chute des Khmers rouges et à trois décennies de guerre civile.

 

Mais lorsque Hun Sen a menacé de reprendre la guerre, un accord politique a débouché sur un gouvernement de coalition faisant de Ranariddh le "premier Premier ministre" et de Hun Sen le "deuxième Premier ministre" et ramenant le roi Sihanouk sur le trône en tant que monarque constitutionnel.

 

Cette direction bicéphale a duré quatre ans jusqu’en 1997 avant que Ranariddh ne soit renversé par les forces loyales à Hun Sen et poussé à l'exil. Sous la pression internationale, Ranariddh a été autorisé à revenir et à se présenter aux élections un an plus tard. Mais entaché par des accusations de corruption, il n'a plus jamais été près de gagner et a conclu des alliances intermittentes avec Hun Sen.

 

La dernière fonction de Ranariddh a été celle de conseiller principal de son demi-frère, le roi Sihamoni.

 

La vie privée du Prince Norodom Ranariddh

Selon le Dictionnaire historique du Cambodge, cité par le Khmer Times, le Prince Ranariddh a épousé sa première femme Eng Marie le 14 septembre 1968 à Phnom Penh. Il entreprit ensuite des études de droit à Aix-en-Provence, en France, où il prépara un doctorat en droit civil, spécialisé en droit maritime à partir de janvier 1969, et obtint son diplôme en 1976.

 

Il devint professeur de sciences politiques et de droit à l'université d'Aix-en-Provence et vécu en France à la fin des années 1970. Assumant pour la première fois un rôle politique actif, il devient le représentant personnel de son père au Cambodge et en Thaïlande en juillet 1983.

 

En juin 2018, il avait eu un accident de voiture qui l'a gravement blessé et dans lequel sa deuxième épouse Ouk Phalla a trouvé la mort.

 

Le Prince Norodom Ranariddh n’avait pas l’étoffe politique de son père le roi Sihanouk

Lao Mong Hay, un analyste cambodgien chevronné, a déclaré à Reuter que Ranariddh n'avait pas le sens politique de son père.

 

Il a rapidement été devancé et renversé par son rival beaucoup plus talentueux

a déclaré Lao Mong Hay, citant un proverbe cambodgien selon lequel 10 personnes instruites sont moins qu'une personne talentueuse. "Il se trouve que Norodom Ranariddh était l'une de ces 10 personnes".

 

La carrière de Ranariddh reflète la façon dont Hun Sen a neutralisé ses rivaux depuis qu'il a quitté le régime des Khmers rouges à la fin des années 1970 pour aider à le chasser du pouvoir.

 

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a présenté ses condoléances au Roi.

« Le décès de Samdech Krom Preah Norodom Ranariddh est la perte d'une grande figure royale avec une conscience ferme et sage qui aimait la Nation, la Religion, le Roi », a écrit le chef du gouvernement royal dans sa lettre de condoléances.

 

Hun Sen a également prié pour que l'âme de Samdech Krom Preah Norodom Ranariddh repose en paix.

 

Sa dépouille va être rapatriée au Cambodge pour les funérailles.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale