TEST: 2248

Les chiens anti covid cambodgiens sont prêts

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 27/03/2022 à 18:30 | Mis à jour le 29/03/2022 à 11:13
Photo : CCMAC
chien test covid

Les chiens de déminage ont terminé leur formation pour renifler le Covid-19.

 

Le directeur du Centre cambodgien d'action contre les mines, Heng Ratana, a déclaré que la formation des chiens en vue de dépister les personnes infectées par la covid  est terminée. Bien que les chiens n'aient pas encore été déployés, les ministères qui en ont besoin peuvent en faire la demande et recevoir des instructions.

Il a poursuivi : 

Nos travaux de recherche sont arrivés à leur terme et ils ont été couronnés de succès", a-t-il déclaré. "Quand les autorités en auront besoin, elles pourront nous contacter parce que ... nous savons que les chiens ont la capacité de détecter le Covid-19.

 

Le Cambodge a connu une récente vague de cas d'Omicron, mais il renonce en grande partie au test Covid-19. Le pays a annoncé la semaine dernière que tous les nouveaux arrivants n'auraient plus besoin de passer des tests Covid-19 avant ou après leur arrivée, pour autant qu'ils soient vaccinés.

 

M Ratana a précisé que les chiens pourraient être utilisés dans les aéroports, aux frontières ou dans les stades. Douze chiens ont suivi la formation, mais seuls neuf d'entre eux ont réussi, a-t-il ajouté. Leurs résultats ont été comparés avec ceux des tests de laboratoire PCR, a-t-il précisé.

Si un chien ne détectait pas un patient reconnu positif avec un test PCR, il échouait.

 

Ratana a déclaré il y a un an que les chiens renifleurs "Covid" ont été sélectionnés pour être formés parmi les 150 chiens de déminage du centre.

 

 

Mech Dara

Avec l'aimable autorisation de VODenglish.com afin que cet article puisse être accessible aux lecteurs francophones

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale