Vendredi 23 juillet 2021

La vaccination se poursuit dans les prisons cambodgiennes

Par Raphaël FERRY | Publié le 08/06/2021 à 07:19 | Mis à jour le 08/06/2021 à 10:21
Une prison cambodgienne
Le Département Général des Prisons  se prépare à vacciner les prisonniers avec le vaccin d'AstraZeneca, commercialisé sous le nom de Covishield.
 

L’AstraZeneca administré aux détenus cambodgiens

 
Le porte-parole du Département général des prisons, Nuth Savna, a déclaré dimanche 6 juin que la situation du Covid-19 dans les prisons n'avait pas beaucoup changé et que les responsables des prisons travaillaient activement pour arrêter la transmission du virus.
 
"J'ai contacté le chef adjoint du secrétariat à la vaccination et lui ai demandé d'examiner la possibilité de distribuer le vaccin aux détenus confrontés à la pandémie. Le 6 juin, j'ai été informé que 6 000 doses du vaccin AstraZeneca seraient mises à la disposition des détenus.
 
"Nous prévoyons d'administrer les vaccins dans d'autres prisons, peut-être dans les provinces de Kandal et de Kampong Speu. Nous commencerons à administrer le vaccin aux prisonniers lundi (7 juin) dans la province de Preah Sihanouk", a-t-il poursuivit.
 

Certaines prisons cambodgiennes, foyers d’infections

 
La situation était devenue préoccupante fin mai quand des foyers épidémiques avaient été découverts dans des prisons des provinces de Sihanouk, Kandal et de la capitale.
 
Les prisons cambodgiennes comptent quelque 39 000 détenus. La campagne de vaccination avait commencé début mai après que 34 détenus aient été testés positifs au virus dans la prison provinciale de Preah Sihanouk.
 
Be Tea Leng, directeur général adjoint du département des prisons, avait confirmé que les responsables de la santé avaient administré la première dose de vaccin à tous les détenus, sauf 200, sur les 10 400 détenus des prisons CC1, CC2 et PJ situées Phnom Penh.  Les autres détenus non vaccinés étaient soit mineurs, soit malades et ne pouvaient être vaccinés.
 
 

Le surpeuplement carcéral, un facteur de risque

 
Am Sam Ath, directeur adjoint du groupe de défense des droits de l'homme Licadho, a déclaré que son organisation était toujours préoccupée par la surpopulation carcérale, même s'il a souligné que les mesures prises dans l'établissement provincial de Preah Sihanouk permettaient de désengorger les détenus.
 
"Malgré cela, nous sommes toujours préoccupés par cette question car les prisons sont toujours surpeuplées"
 a déclaré Sam Ath.
"C'est donc un problème qui exige que nous soyons très prudents et que nous trouvions d'autres mesures pour prévenir et protéger contre l'infection au COVID-19, notamment pour tester tous les détenus."
Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire au Cambodge ?

CULTURE

Les films français à voir cet été 2021

Les films français sont à l’honneur cet été et il y a bien longtemps que le cinéma francophone ne s’était pas aussi bien porté. Focus sur ces productions qui, à n’en pas douter, animeront votre été.