Mercredi 12 août 2020

Le Cambodge face au « Monde d'Après »

Par Pierre Foratier | Publié le 09/07/2020 à 07:43 | Mis à jour le 13/07/2020 à 05:16
Photo : Phnom Penh, capitale du Cambodge - Photo Wikimedia Commons
Phnom Penh , capitale du Cambodge

L'économie mondiale est frappée de plein fouet par les conséquences économiques de la pandémie COV19. Comment le Cambodge se prépare-t-il à aborder cette période difficile, quelles sont les mesures prises par le gouvernement cambodgien pour répondre à ce défi, c'est ce que Vongsey Vissoth, Secrétaire d'Etat Permanent du Ministère de l'Economie et des Finances a présenté au cours d'une conférence de presse.

Comme l'immense majorité des gouvernements du monde, le gouvernement cambodgien a pris conscience qu'il n'est pas possible d'attendre la fin de cette pandémie – fin dont on ignore encore si et quand elle aura lieu – mais qu'il faut apprendre à vivre avec, en minimisant au mieux son impact sur l’économie nationale, maintenir les emplois, et faciliter la reprise économique. Gouverner c'est prévoir, a dit Auguste Thiers, et inévitablement, face à ce choc par nature imprévisible, les responsables politiques ont fait leur cette devise.

Monsieur Vongsey Vissoth a ainsi détaillé les mesures prises par le gouvernement pour faire face à ce défi. Dix millions de dollars ont été dépensés en mesures sanitaires, économiques et sociales dans le cadre de son plan directeur de lutte contre les impacts du virus.  Environ vingt-cinq millions de dollars ont été investis pour l'acquisition de compétences, la formation professionnelle et le parrainage de travailleurs licenciés. De plus, cent millions de dollars ont été consacrés à l'aide aux travailleurs frappés par l'inactivité forcée, et cent vingt-sept millions de dollars consacrés au soutien des ménages les plus pauvres et vulnérables. Un montant supplémentaire de cent millions de dollars a été alloué à un fonds spécial avec la Banque de Développement Rural de l'Agriculture et la Banque  des PME du Cambodge. Enfin, deux cent millions de dollars ont permis de financer des garanties de crédit et trois cent millions supplémentaires en aide aux financements.

« Le gouvernement a déjà préparé des mesures et formulé une stratégie pour réduire l'impact du retrait de l'EBA* ajoute-t-il. Nous avons réformé notre économie, le système de financement public et la perception des recettes fiscales. Cependant nous n'avons pas préparé le budget national spécifiquement pour le COV19, a-t-il précisé ..». Il ajoute que le budget national a été désigné comme « proactif » et que « le retrait de l'EBA a été l'occasion et l'opportunité de procéder à une réforme. »

Monsieur Vongsey Vissoth a déclaré que le gouvernement avait un plan de relance de six cent millions de dollars annuels pour les trois prochaines années. Face à la baisse des demandes au niveau mondial, le Cambodge doit adopter, sur le plan économique, une stratégie de survie, comme de nombreux pays. La pandémie n'est pas terminée et son impact agira durablement sur l'économie mondiale. « Dans ce mode [de survie] nous essaierons de stimuler l'économie tout en ne laissant pas les gens mourir de faim, a-t-il déclaré. »

Le gouvernement cambodgien a bien compris que le monde d'après le COV19 sera différent. Un mode de croissance plus lente, un approvisionnement et une technologie recentrés à un niveau régional, des modes de vie également recentrés pour les populations, avec certainement de nouvelles demandes, comme sur le plan technologique par exemple. Ces tendances émergentes nouvelles doivent être prises en compte pour l'élaboration de sa stratégie par le gouvernement du Cambodge, en considérant les atouts du pays.
Le Cambodge a-t-il conclu doit augmenter son budget, et développer ses ressources humaines pour restaurer l'économie de façon durable.

 

* Everything But Arms - Tous sauf des armes : exemption de taxes européennes pour les produits cambodgiens importés en Europe.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.