Lundi 23 novembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

CALENDRIER ABORIGENE –Découvrez les saisons à travers la culture aborigènes d’Australie Occidentale #1

Par | Publié le 08/01/2017 à 19:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 22:15

Il y a quelques jours, lepetitijournal.com/perth, vous partageait le calendrier 2017 de l'Australie Occidentale incluant les vacances et les jours fériés. Mais avant que les colons de ne s'installent sur cette partie de l'île continent, les aborigènes du peuple Nyoongar avaient leur propre calendrier?pas constitué de 4 mais de 6 saisons qui ont chacune leur signification.

 

 

Les Nyoongar ont traditionnellement chassé et récolté de la nourriture en fonction de ce que la nature apportait durant ces 6 saisons.
Nommées : "Birak", "Bunuru", "Djeran", "Makuru", "Djilba" et "Kambarang", chacune d'elles représente et explique les changements saisonniers que nous observons chaque année. La floraison de nombreuses plantes différentes, l'hibernation des reptiles et la mue des cygnes sont autant d'indicateurs utiles que les saisons font évoluer.

Ce calendrier est extrêmement important pour les Nyoongar, car il est un guide de ce que la nature fait à chaque étape de l'année : quelles ressources animales et végétales sont abondantes pour chacune des saisons. Il permettait également de respecter la nature en lien avec les cycles de fertilité des plantes et des animaux.
Ainsi, chaque changement observé avait une conséquence sur le mode de vie et d'alimentation; un ciel d'été brumeux par exemple, indiquera le début de la saison du saumon.

En harmonie avec la nature, les communautés Nyoongar ont toujours veillé à assurer la survie des espèces animales et végétales. Par exemple, ils laisseront du miel pour que les abeilles puissent continuer leur travail, et quand les poissons remontent les rivières pour pondre leurs ?ufs, ils ne les pêcheront qu'au moment de leur descente.

Pour les Nyoongar, la brousse est une "épicerie gastronomique". Ils récoltent de nombreux types de "yurenburts" (baies), de "karda" (goanna), de "bardi" (witchetty grubs ? larves de cossu), de "yongka" (kangourou), de tortues et d'?ufs d'oiseaux. La nourriture de la mer et des cours d'eau est une ressource majeure pour les Nyoongars: le "djildjit" (poisson), le "wardan noorn" (anguille), ?. la pêche était traditionnellement pratiquée par des hommes.

C'est une partie importante de la coutume et du savoir des Nyoongar de ne prendre à la nature que le juste nécessaire dans le but de maintenir la biodiversité: en mangeant des aliments quand ils sont abondants et en saison, les ressources naturelles ne sont pas épuisées et seront encore disponibles pour la l'année prochaine.


C'est ainsi, en s'adaptant à la nature, que les aborigènes d'Australie Occidentale ont su maintenir un équilibre naturel pendant des milliers d'années.
Cette connaissance des saisons et de la gestion de la terre s'est transmise de génération en génération.

 

Rendez-vous lundi prochain pour découvrir les 2 « premières » saisons du calendrier aborigène des Nyoongar

?pour ne pas les râter n'hésitez pas à vous inscrire gratuitement à la newsletter du journal !

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth le 09 janvier 2017

 

 

0 Commentaire (s)Réagir