Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PETITE ENFANCE AVEC LE CARROUSEL - L'intelligence émotionnelle

Par Petite enfance | Publié le 20/04/2018 à 00:00 | Mis à jour le 20/04/2018 à 00:00
ben-white-124388-unsplash

Trop souvent, nous avons tendance à penser que nos enfants sont incapables à leur âge de traiter ou de comprendre les complexités émotionnelles du monde qui les entoure. Nous pensons que c’est de notre devoir de les protéger en leur dissimulant les sujets les plus délicats et les moins plaisants. Mais les enfants absorbent énormément. Dès qu'ils sont en âge de parler, les enfants peuvent apprendre à identifier et à communiquer leurs sentiments. Dans un environnement de confiance où l'on parle ouvertement des émotions, la plupart des enfants parlent librement de leurs sentiments et sont prompts à avoir de l'empathie pour leurs pairs. Leur cerveau se développe rapidement et tous les enfants remarquent, réagissent, s'adaptent et développent constamment des idées basées sur leurs expériences émotionnelles. Cela devrait donc nous amener à nous interroger sur le fait que nous leur donnons une éducation dans de nombreux domaines, leur apprenant à intégrer les mots et à se brosser les dents, et mais nous ne parvenons pas à leur donner une éducation émotionnelle qui pourrait considérablement améliorer leur qualité de vie.

 

Lorsque vous enseignez aux enfants l'intelligence émotionnelle, comment reconnaître leurs sentiments, comprendre d'où ils viennent et apprendre à les gérer, leur enseigner les compétences les plus essentielles pour réussir dans la vie? Les recherches ont montré que l'intelligence émotionnelle prédit plus de 54% de leur succès futurs (relations, efficacité, santé, qualité de vie). Des données supplémentaires concluent que «les jeunes ayant une intelligence émotionnelle élevée, obtiennent de meilleures notes, restent à l'école et font des choix plus sains. "

En tant que parents, quand nous n'avons pas une façon saine de gérer nos émotions, nous avons du mal à enseigner à nos enfants à en faire de même. C'est pourquoi, le changement commence avec nous, les parents doivent montrer l’exemple:

Reconnaître les émotions en soi et chez les autres, comprendre leurs causes et leurs conséquences, définir les émotions avec précision, exprimer les émotions de façon appropriée et ajuster régulièrement ses émotions. Heureusement, les cinq composantes de l'intelligence émotionnelle peuvent être enseignées et apprises à tout âge. Il existe de nombreux outils et techniques qui peuvent nous aider, nous et nos enfants, à identifier et comprendre nos émotions. Ce processus commence par la reconnaissance, parce que c'est seulement quand nous remarquons où nous sommes que nous sommes capables de nous déplacer vers où nous voulons aller.
Lorsque nous reconnaissons l'influence profonde des émotions dans nos vies, nous prenons conscience de nous-même et nos pensées positives inspirent les personnes autour de nous. Nous pouvons alors commencer à se poser des questions plus larges, comme par exemple: comment pouvons-nous créer un mouvement pour développer l'intelligence émotionnelle des générations futures?

Sur le plan systémique, nous pouvons aider à élever l'intelligence émotionnelle des générations futures en travaillant ensemble pour amener nos écoles à mettre en œuvre des programmes visant à intégrer l’intelligence émotionnelle. Il s'agit d'un face à face apaisé, entre les parents et les enseignants, nous pouvons ouvrir un dialogue et encourager les enfants à exprimer ce qu'ils ressentent. Au Carrousel, par exemple, nous encourageons la réflexion sur soi-même, en demandant aux enfants d'identifier et d'exprimer ce qu'ils pensent et ressentent, et d'examiner les pensées et les sentiments des autres. Les résultats sont souvent étonnants: "Je me sens mal dans ma classe. Je m'inquiète, je serai plus lent que tout le monde. " Je suis en colère quand mon père ne prendra pas le temps de m'aider avec mes devoirs. Il ne veut plus essayer. " Je déteste quand mes amis ne veulent pas jouer avec moi. Alors, je crie, mais ça ne fait qu'empirer les choses. "

Nous pouvons également parler de nos propres sentiments, être honnêtes envers nous-même et envers les autres, verbalisant ainsi les moments où nous sommes tristes, en colère ou même effrayés. En prenant ces mesures, nous créons un environnement dans lequel nos enfants peuvent continuellement sentir leurs émotions et tirer profit de leurs expériences. Cette approche est peut-être la plus grande chance qui leur est donnée d'accéder au bonheur et de rencontrer des réussites dans l'avenir. Nos peurs et nos angoisses nous blessent souvent plus qu'elles ne font de tort à autrui. Changeons cela, pour nous, pour nos enfants...

 

Le-Carrousel-école-maternelle-Bucarest

Petite enfance

Une mine de conseils pratiques pour accompagner le développement des tous petits, en collaboration avec Le Carrousel, école maternelle et primaire francophone à Bucarest
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.