TEST: 2245

DECOUVERTE - Des espèces animales vieilles de 2 millions d'années

Par Grégory Rateau | Publié le 27/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 27/08/2020 à 00:00
Photo : Wikipedia / Charles R. Knight (1874–1953)
Des espèces animales vieilles de 2 millions d'années roumanie

Des fossiles découverts dans un site paléontologique de la région de Valcea en Roumanie ont été ré-analysés aux États-Unis et ont révélé qu'une grande diversité d'espèces animales vivait en Europe il y a 2 millions d'années, a rapporté Hotnews.ro, citant l'Université de l'Arkansas.



Des espèces telles que le grand singe terrestre, la girafe à cou court, les rhinocéros et les chats à dents de sabre parcouraient les prairies ouvertes d'Europe de l'Est au début du Pléistocène.

Une équipe de l'Université de l'Arkansas étudie le site de Grăunceanu dans la vallée de la rivière Olteţ depuis huit ans et affirme qu'il est l'un des plus précieux d'Europe.

De nombreux sites fossiles de la vallée d'Olteţ, y compris Grăunceanu, ont été découverts dans les années 1960 après des glissements de terrain causés en partie par la déforestation due à une activité agricole accrue dans la région, a expliqué l'Université de l'Arkansas.

Des archéologues et paléontologues de l'Institut de spéléologie Emil Racoviţă de Bucarest ont fouillé les sites et récupéré les fossiles. Les divers publications savantes sur les sites ont prospéré dans les années 1970 et 198O mais ensuite, l'intérêt pour ces sites s'est émoussé pendant près de 20 à 30 ans et certains fossiles sont à présent introuvables. De plus, certains dossiers des chercheurs roumains sur les fouilles ont été perdus.

Depuis 2012, une équipe internationale de chercheurs roumains, américains, suédois et français a ré-analysé et catalogué les différents fossiles stockés à Bucarest. Leurs travaux ont inclus une identification approfondie des fossiles à l'institut et des travaux supplémentaires ont été effectués directement sur le terrain.

«En plus des espèces mentionnées ci-dessus, les chercheurs ont identifié des restes fossiles d'animaux similaires au bison, au cerf, au cheval, à l'autruche, au porc et bien d'autres. Ils ont également identifié une espèce fossile de pangolin, qui aurait existé en Europe au début du Pléistocène mais qui n'avait pu être confirmée jusqu'à présent », a déclaré l'Université de l'Arkansas.

Les chercheurs espèrent que les fossiles fourniront des indices sur la manière et sur le moment où les premiers humains ont migré en Eurasie depuis l'Afrique, mais pourraient également les aider à mieux comprendre les changements climatiques futurs.

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale