Mobilité et logistique: La Chambre réunit son écosystème autour d'un défi majeur

Par Vincent GARNIER | Publié le 06/10/2022 à 16:45 | Mis à jour le 07/10/2022 à 09:53
Photo : Plusieurs participants au forum, dont Sara Bieger, Présidente de la CCI, Begoña Villacis, maire adjointe de Madrid, et Borja Carabante, conseiller à la Mobilité / DR
forum entreprises cci france espagne

En début de semaine la CCI France Espagne organisait toute une journée de débat à Madrid, à l'occasion d'un Forum entreprises extraordinaire, portant sur les défis et le futur de la mobilité et de la logistique. Plus de 250 adhérents ont répondu présents à l'appel de La Chambre pour suivre les échanges, dans un contexte marqué par la volatilité des approvisionnements et la mutation du transport et des déplacements. Parmi plusieurs tables rondes animées par les dirigeants de grandes entreprises françaises et espagnoles du secteur, les interventions de Borja Carabante, conseiller à la Mobilité au sein de la Mairie de Madrid, de Begoña Villacis, Maire adjointe de la capitale espagnole, et de Maria José Rallo, Secrétaire d'Etat aux Transports, ont contribué à institutionnaliser un débat et une réflexion essentiels.

 

 

Parce qu'elle est liée à la question environnementale, mais aussi parce qu'elle a à voir avec l'accélération d'une urbanisation toujours plus extrême, ou encore parce qu'elle s'adapte à l'évolution de nos modes de consommation et l'apogée de l'e-commerce notamment, et enfin parce qu'elle comporte une teneur technologique de plus en plus pregnante, qui implique entre autres la manipulation et l'analyse toujours plus pointue des fameuses "datas" désormais omniprésentes, la mobilité est devenue depuis plusieurs années centrale dans l'organisation de nos sociétés. La mobilité, telle qu'elle est pensée aujourd'hui, conditionnera notre quotidien demain. Dans l'ère pré-pandémique, le postulat était déjà largement accepté : de l'essor du carsharing au développement d'énergies vertes, en passant par les problématiques du last mile delivery ou du véhicule autonome, pour ne citer que quelques exemples, les acteurs du secteur planchent depuis plusieurs années sur la question, avec en fond de trame, une nécessaire collaboration entre public et privé. Ainsi, les constructeurs automobiles ne peuvent investir dans la technologie du véhicule électrique qu'en ayant la certitude que les pouvoirs publics assureront le développement d'infrastructures appropriées, mais aussi d'un cadre légal transparent et pérenne. 

*

forum franco-espagnol d'entreprises
Plus de 250 adhérents ont répondu présents à l'appel de La Chambre pour suivre les échanges / DR

 

Aiguillonnés par la concurrence mondiale, avec des zones géographiques plus avancés que d'autres, il n'en reste pas moins que les Européens ont jusqu'à présent globalement avancé de façon prudente, s'accordant le temps peut être nécessaire à une réflexion qui, on l'a vu, implique des changements structurants dans nos modes de vie. Mais la pandémie, la pénurie des semi-conducteurs, les difficultés liées au transport et à la logistique maritime, la guerre en Ukraine et l'augmentation des coûts de l'énergie et des matières premières sont coup sur coup venus bouleverser les rythmes de prise de décision. Plus que jamais, dans un contexte où l'incertitude reste pourtant forte, la question de la mobilité et de la logistique est au cœur de l'efficacité de nos organisations -et de la rentabilité de nos entreprises. 

 

forum franco-espagnol d'entreprises
lepetitjournal.com, partenaire media de la manifestation / DR

 

Cette urgence, c'est le constat qu'a posé la CCI France Espagne et que vient corroborer l'enquête menée auprès d'un échantillon de ses membres en collaboration avec NTT Data, intitulée "Rapidité dans la chaîne d'approvisionnement, la réponse des dirigeants d'entreprise à la volatilité". Selon cette étude, présentée à l'occasion du Forum entreprises du 3 octobre dernier, si pas moins de 88% des entreprises ont ainsi observé des variations significatives au niveau de la demande, ce sont 100% d'entre elles qui confirment qu'au niveau de l'approvisionnement la volatilité est manifeste. De fait, toujours selon l'enquête, la logistique est devenue une priorité dans l'agenda des CEOs, dans un contexte d'inflation des coûts de transport, de packaging, mais aussi de production et des matières premières. Plus des trois quarts des entreprises sondées entendent investir dans des capacités de "Control Tower", ou "tour de contrôle supply chain" dans la langue de Molière -pour faire bref un ensemble de solutions permettant de connaître avec exactitude, depuis le stock fournisseur jusqu'au panier client, l'état des différentes composantes des produits commercialisés. Et pour faire appel à la langue de Shakespeare, l'enquête révèle que le "monitoring" est à l'ordre du jour, pour gérer les commandes, les stocks et les envois -ce qui n'est pas sans lien avec la logistique et la mobilité. 

 

1600 entreprises françaises installée au sud des Pyrénées et 1300 structures espagnoles recensées dans l'Hexagone

"La volatilité de la chaîne d'approvisionnements affecte nos entreprises membres au quotidien", a souligné Sara Bieger, Présidente de La Chambre. Dans un éco-système hispano-français qui inclut notamment 1600 entreprises françaises installée au sud des Pyrénées et 1300 structures espagnoles recensées dans l'Hexagone, le rôle de la CCI France Espagne est "de contribuer au développement des relations commerciales entre les entreprises de nos deux pays", avec un enjeu lié à la mobilité et la logistique certain. Le contexte de volatilité et d'incertitude internationale, mais aussi l'exigence d'une flexibilité et d'une rapididité croissante exprimée par le client final, "nous contraignent depuis l'Espagne, à nous rapprocher de la France", a estimé Sara Bieger. 

 

Le contexte de volatilité et d'incertitude internationale, mais aussi l'exigence d'une flexibilité et d'une rapididité croissante exprimée par le client final, nous contraignent depuis l'Espagne, à nous rapprocher de la France

Dans une ville comme Madrid, avec ses 12 millions de déplacements quotidiens, les enjeux d'une logistique efficace et intégrée passent par une planification impulsée par les pouvoirs publics. "La distribution urbaine représente 10% des véhicules, 20% des embouteillages en heure de pointe et 30% de la pollution", a évoqué Borja Carabante à ce propos. "Il nous faut penser à long terme, et en accord avec le secteur privé" a quant à elle exprimé Begoña Villacis lors de son intervention.

 

begoña villacis
Begoña Villacis, Maire adjointe de Madrid / DR

La France, troisième pays en volume d'investissements dans la capitale espagnole, a certainement son mot à dire. En tous cas, l'espace du Sandbox, à Villaverde, dédié à l'innovation technologique dans les domaines de la mobilité, illustre cette volonté et pourrait bien servir de modèle à la mise en marche d'autres projets dans le domaine, la maire adjointe n'a pas manqué de le mettre en avant. Et pour l'anecdote, on retrouve au Sandbox une Française, Yasmine Fage, au sein de l'une des entreprises pionnières à s'y être développé, Goggo Network et ses robots délivreurs autonomes. 

 

forum franco-espagnol d'entreprises
Table ronde sur l'innovation dans la mobilité / DR

 

Tout au long de la journée, les intervenants se sont succédés pour apporter leur éclairage et leur point de vue. Entre une pause animée par Michelin autour de la gastronomie "durable", les débats ont tourné autour de la volatilité de la chaîne d'approvisionnements (avec les interventions de Carrefour et de NTT Data), de l'innovation dans la mobilité (avec Pinsent Masons, Abertis, Orange, Renault, Ouigo et Renfe) et enfin des enjeux et capacités d'une chaine d'approvisionnement rapide (NTT Data, Renault Trucks, Pernod Ricard, Saint Gobain). L'ensemble des orateurs devraient se retrouver dans deux réflexions faites au cours des débats et qui résument bien la situation : "Nous vivons un moment passionant, avec un changement de paradigme de la mobilité en Espagne", a estimé Hélène Valenzuela, DG de Ouigo Espagne. "Nous avons besoin de la part des pouvoirs publics de règles du jeu simples, claires et constantes dans le temps", a rencheri Sébastien Guigues, DG du Groupe Renault pour l'Espagne et le Portugal. 

 

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale