La Chambre explore de nouvelles formules pour rapprocher startups et grands groupes

Par Vincent GARNIER | Publié le 24/09/2022 à 06:55 | Mis à jour le 26/09/2022 à 12:47
Photo : Rencontres de Lebridge du CCI France Espagne
des entrepreneurs se rencontrent à lebridge

Mardi dernier, au sein du tout nouveau centre français Comet, qui débarque en cette rentrée à Madrid (et promet d'être le prochain lieu à la mode dans la communauté française), se tenait la première édition en Espagne d'une manifestation organisée par la Chambre, LeBridge, ayant pour objectif de faire rencontrer startups à la conquête du marché local et grands groupes installés dans le pays.

 

C'est une initiative qui a vu le jour au sein de la CCI française du Royaume-Uni, a été déclinée dans quelques pays européens, avant d'être reprise pour la première fois en Espagne à l'initiative de la CCI France Espagne. Mardi dernier, c'était donc une dizaine de startups françaises qui se sont retrouvées à Madrid pour rencontrer les grands groupes, membres de La Chambre ayant accepté de participer à l'opération.

Un pont entre startups et entreprises avides d'innovations

Sous le parrainage du cabinet Mariscal abogados, qui a expliqué aux startups les formules pour s'implanter en Espagne, et de Carmila, la société de gestion des centres commerciaux Carrefour en Espagne, et avec la participation de la Mairie de Madrid,avec son département d'attractivité Madrid Investment Attraction, l'événement répond à la fois au besoin des structures qui organisent leur développement au sud des Pyrénées, mais aussi des entreprises consolidées sur place, avides d'innovation. Pour Geli Villaescusa, du département Service Aux Entreprises de la CCI France Espagne, LeBridge permet de rapprocher l'institution de l'univers des startups, plus volatile mais appelé à jouer un rôle prépondérant dans le tissu économique et au sein des instances de La Chambre.

 

des chefs d'entreprises se rencontrent
Comet Meeting, un cadre des plus agréables pour se réunir

 

C'est en tous cas avec enthousiasme que le sponsor de l'opération a participé aux rencontres face to face organisées à cette occasion, à la recherche de solutions innovantes pour son activité, certes, mais aussi et surtout pour son panel de clients : les enseignes actives au sein des 79 centres commerciaux dans le pays bénéficieront ainsi peut être via Carmila des produits présentés par les startups venus sur LeBridge, à l'instar des solutions d'envoi de marchandise proposées par l'application Mapotempo, de la plateforme de communication interne développée par Jamespot ou du module de prise de rdv et de réception client fourni par ESII, pour n'en citer que quelques uns. "Pour nous, cette rencontre constitue l'occasion de découvrir des outils susceptibles d'intéresser nos clients, les boutiques qui occupent nos centres commerciaux, et de leur approcher des solutions qui répondent à leurs problèmatiques au quotidien", estime Marisol Alvarez, directrice de la communication chez Carmila. "La manifestation est en parfaite cohérence avec notre pari pour l'innovation", complète-t-elle. 

 

des gens discutent chaleureusement autour d'une table
Ambiance des plus cordiales pour ce 1er LeBridge organisé para La Chambre

 

Même philosophie chez Accor, l'une des grandes marques venues échanger avec les startups. Pour Jean Baptiste Roussel, directeur à Madrid des opérations franchise pour la péninsule Ibérique, "Cela correspond à notre veille continue sur les innovations susceptibles d'être intégrées à notre marché et que l'on peut proposer à nos partenaires et franchisés, avec une attention particulière pour les domaines de l'expérience client et du développement durable". Parmi les entreprises membres de La Chambre ayant participé à la rencontre, on retrouvait par exemple aussi EDF, Engie, NTT Data, STEF, SEUR, Air Liquide, Carrefour,  Dekuple, Michelin ou Afflelou

 

une salle pleine de monde
Startups et grandes entreprises étaient au rendez-vous pour cette première édition de LeBridge

 

Des rencontres génératrices de business

Il suffit en tous cas parfois d'une rencontre pour débloquer ou accélérer un processus de développement à l'étranger. Le mérite du Bridge est évidemment de générer de l'échange et de la perméabilité entre son univers d'adhérents et celui plus connexe des "exportateurs", qui plus est des startups. C'est le cas de Synox, intégrateur et éditeur de solutions IoT pour l'Internet, qui vient de créer sa filiale en Espagne et entend bien, de la main de Philippe Gautheron, responsable de la structure dans le pays, faire croître le marché. "L'Espagne reste très proche du marché français en termes de fonctionnement", estime ce dernier. "La question des smart cities est pleinement d'actualité en Espagne, avec deux villes, Barcelone et Santander, qui ont fait un véritable pari sur le sujet". "Généralistes" et "agnostiques", les responsables de Synox proposent des plateformes d'analyses et de lecture de datas en protocole ouvert, susceptibles d'accompagner les processus client sur une multitude d'application. "Nous avons créé la structure dans le pays avec l'aide de Business France, qui nous accompagne aussi pour l'embauche de V.I.E.", explique son dirigeant, "et qui nous a informé de la tenue du Bridge". 

 

Il va désormais falloir faire le suivi et s'assurer que ce premier échange permet aux intéressés d'avancer sur leurs besoins, estime-t-on depuis la CCI France Espagne. Cette première édition constitue en tous cas un levier supplémentaire parmi les outils que propose La Chambre pour faire du lien entre les économies espagnoles et françaises. A suivre, donc.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale