AG de La Chambre: retour à l’équilibre en 2021 et des nouveautés pour 2022

Par Vincent GARNIER | Publié le 27/06/2022 à 17:43 | Mis à jour le 27/06/2022 à 17:49
Photo : lepetitjournal.com
ag 2022 cci franco espagnole

Jeudi dernier avait lieu, en présence de l'Ambassadeur de France en Espagne, l'Assemblée générale de la Chambre franco-espagnole de commerce et d'industrie. La cérémonie a réuni membres et conseillers de l'institution, pour acter l'exercice échu et valider la feuille de route pour l'année à venir. 


 
Animée par la Présidente Sara Bieger, l'AG a permis d'approuver les nouveaux statuts de La Chambre et les comptes annuels pour 2021, mais aussi de procéder à la nomination et au renouvellement des conseillers. En introduction, l'Ambassadeur Jean-Michel Casa a pris la parole pour évoquer le contexte européen et les enjeux économiques qui en découlent, à quelques jours de la fin de la présidence française du Conseil européen. Avec en ligne de mire "les conséquences économiques brutales" du conflit en Ukraine et "une crise de longue durée" installée sur le continent, il s'agit de promouvoir l'autonomie stratégique de l'UE, a expliqué l'Ambassadeur, tandis que la récupération passe par "la transformation vers un nouveau modèle de croissance". "La France est le 1er client et le 3e fournisseur de l'Espagne", a rappelé Jean-Michel Casa, qui a insisté sur l'importance d'institutions qui, comme La Chambre, participent à renforcer les liens économiques qui unissent nos deux pays. Et de rappeler qu'après le dernier Sommet franco-espagnol ayant eu lieu à Montauban en mars 2021, ce sera au tour de l'Espagne d'accueillir, fin 2022 ou début 2023, la 27e rencontre du genre.

Plus de 500 membres français et espagnols

Dans ce contexte difficile, qui fait suite à deux années marquées par la crise du Covid et ses effets sur le tissu économique, La Chambre peut se réjouir de valider un exercice 2021 qui marque le retour à l'équilibre de son résultat brut d’exploitation et avec toute une série d'indicateurs au vert, impulsés par "un renforcement de la dimension commerciale" de l'entité. "Nous avons augmenté nos résultats de 17% par rapport à l'année précédente", a analysé Sara Bieger. De fait, le nombre d'associés est par rapport à 2020 à la hausse, avec désormais un peu plus de 500 membres. Les 621 membres réunis en 2018, année du plus grand nombre d'adhésions à La Chambre, ne semblent pas si éloignés, même s'il faudra pallier l'hémorragie de certaines délégations dans les territoires, à l'instar des Canaries, que la crise a frappé de plein fouet. Avec 70 activités réalisées sur l'année, dont une bonne moitié sous forme de webinaires, le retour du format présentiel a néanmoins constitué un véritable moteur de la vie associative, à l'instar des événements de networking, des rencontres du Club d'Affaires, du 1er tournoi de padel ou du dîner de gala, à l'occasion duquel une série de Prix prestigieux a été remise à divers acteurs de la communauté entrepreneuriale franco-espagnole.

Bientôt un Club de femmes dirigeantes

Des nouveaux statuts de la CFECI, on retiendra la limitation à 2 ans de mandat de présidence, avec un maximum de 3 mandats. Parallèlement, la nomination de deux nouveaux conseillers, Alexandre Frota, managing director de Louis Vuitton et Ana Gil Nuño, CEO d'EDF pour la péninsule Ibérique, actée au cours de l'AG, a permis de couvrir les postes vacants du Conseil d'Administration. De la trentaine de conseillers est issue une dynamique qui depuis quelques années articule la vie de La Chambre, celle des 8 commissions qui se chargent d'organiser activités, rencontres et réflexions sur les thématiques qu'elles couvrent : Digital et Technologie, présidée par Javier Tabernero (Canon), Talents et Ressources humaines, présidée par Carine Girard (Accor), Retail, Alimentation et Boissons, présidée par Ricardo Santiago (Alain Afflelou), Transformation durable, présidée par Senén Ferreiro (Valora), Energie et Climat, présidée par Charo Cepero (Total Energies), Mobilité, Transport et Logistique, présidée par Alonso Fernandez (NTT Data), et la petite dernière, Lifestyle, Sport et Culture, présidée par Alexandre Frota, managing director de Louis Vuitton, qui a un accent mis sur le sport dans la perspective des Jeux Olympiques de Paris, en 2024". Le Club des DAF, présidé par Daniel Romero (Carrefour) et, nouveauté à venir, le Club des femmes dirigeantes, qui verra le jour prochainement, viennent compléter une organisation transversale qui implique l'essentiel du Conseil d'Administration sur des sujets essentiels liés à la transformation de l'entreprise. "Le digital, l'innovation, la durabilité, l'échange et la collaboration, la diversité, font partie de notre ADN", a évoqué à ce propos Sara Bieger.

Les rdv de la CCI franco-espagnole

Des nombreuses activités qui devraient encore marquer l'agenda de la CCI au cours des prochains mois, on retiendra quelques dates particulièrement marquantes, à l'instar de la prochaine réunion du Conseil d'Administration, en juillet, au sein de la Casa de Velázquez, qui devrait illustrer un rapprochement entre les deux institutions. A la rentrée, en septembre, c'est conjointement avec la CCI française de Barcelone que la CFECI présentera le premier baromètre des entreprises françaises en Espagne, qui devrait permettre de connaître l'état de santé des structures françaises sur le territoire, mais devrait aussi participer au recensement de ces dernières. Le 16/09, la CFECI participera à l'inauguration du Hay festival de Ségovie, autour d'une table ronde sur les valeurs européennes, puis le 3 octobre aura lieu, à l'initiative de la commission Mobilité, un forum entrepreneurial portant sur la chaîne de valeur. Quant à la remise des Prix de La Chambre, elle aura cette année lieu le 3 novembre. L'appel à candidatures est déjà ouvert.
 
En attendant, les sièges sociaux de La Chambre devront passer l'été en travaux, avec un aggrandissement du centre d'affaires, du fait d'une demande croissante à la matière. Autre chantier, et pas des moindres, un renfort de la collaboration avec la Mairie de Madrid, dans le cadre d’un partenariat à venir visant à promouvoir la destination. Plus que jamais, Madrid est une destination d'entreprise qui a le vent en poupe, les entreprises françaises sont les premières à le faire valoir. Sur l'ensemble de l'Espagne, elles pourvoient 330.000 emplois, avait rappelé l'Ambassadeur en introduction, soulignant que la France est le 2nd pays en nombre de filiales enregistrées dans le pays de Cervantes.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale