Mardi 20 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'ours et l'arbousier, symboles de Madrid: pourquoi ?

Par Vincent GARNIER | Publié le 10/01/2018 à 13:10 | Mis à jour le 10/01/2018 à 13:16
Photo : Creative Commons David Adam Kess
ours et arbousier madrid

On s'est tous fait photographier au moins une fois sous sa statue, sur la Puerta del Sol, passage obligatoire des déambulations liées à la découverte de la capitale. Mais quelle est l'origine exacte de ce symbole, présent avant tout sur l'écusson de la ville ?

 

Des arbousiers, et de leurs fruits l'arbouse, on connaît surtout en France la version servie dans les restaurants chinois, au dessert, comme alternative au leetchi ou au nougat. Plus au sud, cet arbuste présent sur le contour méditerranéen paraît cela dit moins exotique, même s'il n'est pas forcément très commun à Madrid. En cherchant bien, l'observateur attentif en dénichera quelques exemplaires disséminés au sein des espaces verts de la capitale, avec leurs petits fruits rouges caractéristiques. Quant à l'ours, contrairement aux Pyrénées où il est toujours recensé, voici bien longtemps qu'il a déserté la Sierra Norte et ses contreforts, qui sculptent l'horizon madrilène. Pourquoi donc ces deux éléments, l'ours et l'arbousier, "el oso y el madroño" en castillan, sont ils désormais indissociables de la ville de Madrid ?

 

C'est en 1222, sous Alphone VII, que la version moderne de l'écusson est adoptée

 

On dit qu'au Moyen-âge, date à laquelle la ville de Madrid fut fondée par les Musulmans, dans la seconde moitié du IXe siècle, les ours abondaient encore dans la région. On imagine facilement la crainte et le respect que les populations d'alors devaient ressentir vis à vis de ce plantigrade, qu'elles risquaient de croiser plus souvent qu'elles ne l'auraient sûrement souhaité. L'expulsion musulmane, au XIe siècle, rend à Madrid des attributs propres à ceux de la Couronne et l'écusson de la ville représentait alors un ours avec 7 étoiles sur le dos, puis, rapporte ABC, un ours apuyé contre une tour -construction typique de la "Reconquête" s'il en est. C'est en 1222, sous Alphone VII, que la version moderne de l'écusson est adoptée, suite à un conflit entre la Ville et l'Eglise, concernant le contrôle des pâtures et des forêts madrilènes -et plus concrètement des arbres et de leurs ressources. Le litige se termine avec l'attribution à l'Eglise de la propriété des pâtures, et à la Ville de celle des arbres. Dans la foulée, sur l'escudon madrilène, la tour est remplacée par un arbousier et tout le monde est satisfait par ce beau symbole qui illustre la fin du conflit mais aussi, imagine-t-on, affermit le rôle de cette cité de Castille, appelé à être prépondérant.

 

Les arbousiers n'étaient, au XIIIe siècle, pas plus communs qu'au XXIe siècle dans la région

 

Quelques anecdotes relayées sur Internet constituent l'occasion de gloser un peu plus sur l'écusson. Une polémique existerait ainsi concernant le sexe de l'ours qui y est représenté : mâle ou femelle ? Si les mâles sont le symbole de la force, les femelles représentent la fécondité et l'abondance, autant de qualités qui importaient particulièrement dans le monde rural d'alors. Toujours est-il que mâle ou femelle, l'ours était présent sur de nombreux étendards des troupes ayant participé à la reconquête en Castille.

Quant à l'arbousier, rien ne semble indiquer qu'il se fut agit d'un arbousier depuis l'origine. Un arbre, oui, pour les raisons suscitées, mais pas forcément du type aujourd'hui affiché. Notamment parce que les arbousiers n'étaient, au XIIIe siècle, pas plus communs qu'au XXIe siècle dans la région -rapportent les botanistes. Pour certains, le choix de l'arbousier serait dû à la consonance proche de son nom en castillan ("madroño"), avec celui de la capitale, Madrid. 

L'écusson de Madrid est aussi caractérisé par 7 étoiles, présentes depuis l'origine, qui représentent les constellations de la Grande Ourse ou de la Petite Ourse et pourraient constituer une référence à la qualité du ciel madrilène. 

En 1554, Charles Quint (Carlos Ier d'Espagne) distingua Madrid en lui attribuant les titres de "couronnée" et "impériale", et lui permettant ainsi de porter la couronne royale sur son écusson.

En 1967 la Mairie définit noir sur blanc les attributs de l'écusson et en 2004, un logo est créé, utilisé depuis lors comme symbole de la capitale.

La boucle est donc bouclée, ou presque, pour le visiteur contemporain. On ajoutera simplement qu'il manque donc à la statue de Sol les étoiles et la couronne royale pour reprendre dans son integrité les différentes composantes du fameux écusson. Pour les insatiables curieux et autres férus de détails, Wikipedia rapporte qu'elle est l'œuvre du sculpteur Antonio Navarro Santafé, qu'elle fut inaugurée le 10 janvier 1967 et que mesurant 4 mètres de haut, elle pèse près de 20 tonnes.

 

écusson madrid
source : Wikipedia


 

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet