Recensement décennal au Royaume-Uni : la population londonienne en forte hausse

Par Colin Porhel | Publié le 29/06/2022 à 16:28 | Mis à jour le 29/06/2022 à 16:56
Photo : Lucas Davies - Unsplash
Les chiffres du recensement décennal sont sortis au Royaume-Uni

L’Office for National Statistics (ONS) a dévoilé mardi les chiffres du recensement 2021. Parmi les enseignements à tirer de l’étude figure notamment l’augmentation du nombre de personnes résidant à Londres en comparaison avec l’année 2011, date du dernier recensement de ce type.

 

Le bilan d’ensemble de l’étude atteste d’une hausse de la population partout sur le territoire. En 2011, plus de 53 millions de personnes vivaient en Angleterre. Dix ans plus tard, ce chiffre atteint désormais 56.489.000, soit une augmentation de plus de 6%. Malgré un taux de natalité au plus bas en 2018, le pays profite de l’allongement de l’espérance de vie pour garder une croissance démographique importante.

 

Dans le détail, Londres reste la ville abritant le plus d’habitants. En dix ans, sa population a augmenté de 7,7%, passant de 8,2 millions à 8,8 millions. Les arrondissements du centre de la capitale, dont Camden et Westminster, enregistrent toutefois une légère baisse démographique.

 

Une situation en partie causée par le coût des logements, qui atteint des niveaux records en Grande-Bretagne. Le conseil municipal de Westminster estime néanmoins que cette variation s’explique par le fait qu'environ 100.000 Londoniens n'ont probablement pas pu s’enregistrer, le recensement ayant été effectué pendant une période de confinement lors de laquelle beaucoup de résidents s’étaient réfugiés à la campagne.

 

Des chiffres « déjà dépassés » ?

Outre les critiques émises sur la date choisie pour l’évaluation de la population présente sur le territoire anglais, Pete Benton, statisticien à l’ONS, considère également que les chiffres révélés mardi par l’organisation étaient déjà dépassés, pointant notamment « les déménagements et les changements d’emploi ».

 

Un avis partagé par le gouvernement britannique, qui souhaite utiliser « d’autres sources de données ». Une proposition reprise par l’ONS, qui recommande de combiner les dossiers des médecins généralistes, des impôts et des permis de conduire avec des enquêtes démographiques régulières pour les prochains recensements.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale