Samedi 25 septembre 2021
TEST: 3277

Rebecca Tison, des choux à la crème et le Trophée Art de Vivre 2021

Par Rédaction - New York | Publié le 24/02/2021 à 15:22 | Mis à jour le 24/02/2021 à 18:21
Photo : Rebecca Tison - crédit photo : NY Times
rebecca tison barachou

Les Américains connaissaient le macaron, depuis l’été 2019, ils ont pu découvrir une autre pâtisserie bien française : le chou ! Rebecca Tison est la Française qui se cache derrière Barachou — un bar à choux — dans l’Upper West Side. Elle est parmi les cinq finalistes du Trophée Culture/Art de Vivre des Trophées des Français de l'étranger 2021, parrainé par Courrier International. Notre édition est partie à sa rencontre.

 

Lepetitjournal.com New York : Racontez-nous votre parcours et votre arrivée aux États-Unis

Rebecca Tison : Je suis Rebecca Tison et j'ai 29 ans. Après des études de marketing, j'ai commencé à travailler chez IBM à Paris, puis à la BNP Paribas, à New York pour ensuite ouvrir mon concept de pâtisserie Barachou, à l'été 2019. J'ai toujours été attirée par cette ville et par l'entrepreneuriat, sans avoir une idée précise de quand et comment mettre ça en place mais cela a toujours été présent en moi.

 

Quel est donc ce projet qui vous a poussé jusqu’aux Trophées des Français de l’étranger de lepetitjournal.com ?

Je la CEO & founder de Barachou, une pâtisserie spécialisée dans les choux à la crème déclinés en douze parfums, ainsi que d'autres pâtisseries et desserts d'inspiration française. Cela fait un an et demi que Barachou a ouvert ses portes et je suis très contente que, petit à petit, Barachou devienne un "destination store". Le business a survécu au Covid, je suis maintenant impatiente de découvrir les prochains challenges !

 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans les Trophées et vous a donné envie de candidater ?

J'ai beaucoup aimé l'opportunité qui nous a été donnée, alors je me suis dis pourquoi pas tenter ma chance ! Cela permettrait de mettre en lumière mon parcours, les challenges et réalisations de Barachou et surtout de montrer que tout est possible, même quand on ne vient pas du milieu, que l'on a pas énormement de moyens ou de réseau, et j'espère pouvoir inspirer de jeunes entrepreneurs qui hésitent à se lancer.

 

Vous êtes finaliste, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C'est très valorisant ! On est dans une période un peu morose et cela fait plaisir d'être reconnue et récompensée pour son travail et ses efforts. J'aimerais beaucoup remporter ce prix, cela donnerait une très belle couverture médiatique à Barachou en plus d'une satisfaction personnelle !

 

Quel message souhaitez-vous passer aux lecteurs de lepetitjournal.com ?

Croyez en vos projets et en vous, n'attendez pas trop longtemps et foncez ! Entourez-vous des bonnes personnes et faites-vous confiance, tout est possible!

 

Dans un avenir proche, comptez-vous faire évoluer votre projet, et comment ?

Je me concentre actuellement sur de nouvelles offres et de nouveaux partenariats avec marques et restaurants. L'équipe est maintenant solide et les fondations bien installées,  ce qui me permet d'envisager un second emplacement qui je l'espère, verra le jour dans un futur proche.

 

Vous êtes une Française installée aux États-Unis, qu’est-ce que vous aimez dans ce pays qui vous accueille ?

Cela fait un peu cliché mais il y a une force ici que je ne ressentais pas en France. Cette force m'a permis de croire en moi et en mes projets. J'aime me dire qu'ici, avec bien entendu beaucoup de travail, tout est possible. Je suis aussi fière d'être une jeune entrepreneure dans cette ville qui me faisait tant rêver. Hâte de voir ce que l'avenir nous réserve !

 

Une phrase de conclusion ?

Si un lecteur ou futur entrepreneur a besoin de conseils, d'avis ou juste d'un coup de boost, je serai ravie d'échanger.

 

 

Pour en découvrir davantage sur Barachou

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir