Des Français vont courir le marathon de New York pendant que d’autres en sont privés

Par Rachel Brunet | Publié le 04/11/2021 à 17:56 | Mis à jour le 05/11/2021 à 14:21
Des Français qui courent le marathon de New York

Le 15 octobre dernier, la Maison-Blanche annonçait la réouverture des frontières américaines le 8 novembre. Soit le lendemain du marathon de New York. Pour les Français qui devaient participer à cette course mythique, la frustration est grande. À contrario, à New York, des expatriés courent le marathon pour une bonne cause. Focus.

 

Ces Français privés de marathon de New York

On ne court pas le marathon de New York comme n’importe quelle autre course. Plus grand marathon du monde, avec quelque 50 000 participants chaque année, la course est une expérience unique, pour laquelle certains sont prêts à traverser le monde. L’an dernier, New York devait célébrer son 50e marathon. Il a été annulé pour la deuxième fois de son histoire. Pandémie oblige ! Cette année, c’est le travel ban qui sera levé le 8 novembre, soit le lendemain de la course, qui empêche les coureurs d’Europe notamment de venir fouler le sol new-yorkais. C’est le cas de Nawel Faref, une Française de Toulouse dont le marathon de New York était le cadeau de son 40e anniversaire. « Quelle déception ! Je me suis inscrite au marathon de New York en octobre 2019 pour le marathon 2020, le 50e anniversaire. Il a été annulé pour cause de covid ! J'ai donc reporté mon inscription à 2021, pile pour mes 40 ans. Je me faisais un beau cadeau, » explique la jeune femme. Et de rajouter « Ça devait être mon premier marathon. À trois semaines de la date, on apprend que le gouvernement américain a décidé une réouverture des frontières le 8 novembre soit le lendemain du marathon ! Mon rêve s'effondre. Notre agence (Planet Tour) a tenté un recours auprès de l'Ambassade américaine à Paris pour tenter d'obtenir des dérogations, mais nous avons obtenu un refus. J'étais tellement déçue ! J'ai donc reporté mon inscription à nouveau pour 2022 en espérant que cette fois, ce soit la bonne ! Pour ne pas perdre le bénéfice de toutes ces heures d'entraînement, je me suis inscrite en France au marathon entre Nice et Cannes le 28 novembre. Ce sera donc celui-là mon premier marathon, et New York sera peut-être mon deuxième, en 2022 pour mes 41 ans du coup ! ».

D’autres avaient prévu de venir à New York en tant que supporter. C’est le cas d’Hanne Kristine Jensen, qui vit en Normandie. Elle devait arriver début novembre pour supporter son fils, installé à New York depuis 7 ans et qui va courir ce dimanche son tout premier marathon. « C’était important pour moi d’être là, de supporter mon fils » explique-t-elle. Son voyage était prévu depuis le mois de juin. « Mon fils m’a dit que Biden allait ouvrir en novembre. J’avais donc changé mon billet pour le 4 novembre, puis quand nous avons eu la date exacte de réouverture, j’ai encore changé mon billet pour le 10 novembre. Heureusement qu’Air France change les billets sans trop de contrainte » précise la mère déçue. Et de relativiser « il y a tout de même pire et bien plus grave ». En effet…

 

Ces Français qui courent pour une cause

À New York, des coureurs français de la ville vont se surpasser pour une cause. À l’instar de Jeanne, Yann, Anne-Valérie, Philippe, Sophie, Anne, Fanny, Didier, Anne, Geoffroy, Olaf et Mathieu, tous membres d’Accueil New York et réunis autour d’une passion commune : la course. Mais pas que ! Ensemble, ces Flamingos - le nom de leur équipe - se mobilisent pour servir une belle cause, courir leur marathon pour collecter des fonds pour l’association lyonnaise APPEL qui soutient les enfants atteints de cancers et leurs familles. L’APPEL, l’Association Philanthropique de Parents d’Enfants atteints de Leucémie ou autres cancers, est née en 1978 par la volonté d’un groupe de parents soucieux d’améliorer le quotidien des enfants et adolescents hospitalisés en cancérologie pédiatrique dans les hôpitaux de Lyon et St-Etienne. Jeanne, membre de l’équipe, traverse aujourd’hui cette difficile épreuve avec sa famille proche. Ce qui a encouragé l’équipe à courir les 42 kilomètres pour aider ces enfants frappés par la maladie.

 

Mirjam, Marie, Agathe, Alain, Arnaud, Régis, Florence, Emmanuel, Antoine, Céline, Manuela, Gregorio, David, Pierre et Stéphan vont courir pour First Candle. Il y a 15 ans, Mirjam Lavabre était frappée par ce qu’il y a de plus abominable, perdre un enfant. Sa petite Lola avait 5 mois quand elle est partie rejoindre les étoiles. Chaque année, il y a environ 3 400 morts subites et inattendues de nourrissons aux États-Unis. Ces décès surviennent chez les nourrissons de moins d'un an et n'ont pas de cause immédiatement évidente, cela peut frapper tout nouveau-né. « Le 15 juin, qui est le jour où Lola est partie, je regardais les fondations à soutenir pour pouvoir courir le marathon, et vraiment par hasard, je suis tombée sur First Candle, » explique Mirjam « je les ai contactés et ils m’ont répondu aussitôt, nous avions nos dossards pour courir le marathon, nous allons courir tous ensemble pour la cause de First Candle, soutenus par la marque Longchamps et j’en suis très émue ».

Mirjam raconte « je cours pour les familles qui ont perdu un enfant, pour aider ces familles. Pour ma part, j’ai été très soutenue, tellement entourée, nos amis avaient même lancé une cagnotte ce qui nous a permis de ne pas avoir à travailler pendant plusieurs mois, mais tout le monde n’a pas la chance d’être entouré ainsi. Et il faut aider ces familles ».

Les causes soutenues seront nombreuses, si beaucoup viennent aider celles et ceux qui traversent des drames, l’épopée sera joyeuse et la volonté d’aider restera le dessein pour se surpasser.

De son côté, Jérémie Robert, Consul général de France à New York, remerciera les Français courant le Marathon de New York au profit d’une association, en les conviant à une réception donnée en leur honneur le 10 novembre 2021.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale