Filles et garçons : l’école est le chemin de l’égalité

Par Éducation bilingue avec Tessa International School | Publié le 31/03/2021 à 15:21 | Mis à jour le 31/03/2021 à 15:32
Photo : Crédit photo : Tessa International School
École égalité

Si la part des filles s’est fortement accrue dans les disciplines scientifiques dans lesquelles elles réussissent très bien, elles sont encore trop peu nombreuses à s’orienter vers les métiers de l’ingénierie et vers ceux du numérique. À l’inverse, les enseignements des humanités, histoire-géographie, langues-littérature, sciences économiques et sociales sont toujours largement plébiscités par celles-ci. Il reste donc encore du chemin à parcourir contre l’autocensure. Comment l’enseignement oeuvre pour l’égalité fille-garçon aujourd’hui’hui, femme-homme plus tard ? Pour obtenir un éclairage, notre édition est partie à la rencontre d’Isabelle Bonneau, fondatrice de Tessa International School, dans le New Jersey.

 

Tessa International School

Isabelle Bonneau - Fondatrice de Tessa International School

 

 

Est-ce que l’égalité est une notion abordée durant le programme tout au long de la scolarité ou est-ce abordé uniquement à partir d’un certain âge ?

L’égalité n’est pas une matière étudiée au sein du programme en tant que telle, mais plutot une notion abordée de manière informelle, mise en pratique au jour le jour, et plus particulièrement pendant le mois de la femme.

 

Comment aborde-t-on, chez les enfants, la question de l’égalité fille-garçon ?

Par la mise en pratique, la lecture de livres et la mise en valeurs de femmes dans les différents cours. Dans leurs cours, nos professeurs mettent en valeur des modèles de femmes actives et puissantes, de femmes qui ont réussi, qui se sont battues pour aller au-delà de leur condition, et / ou qui ont eu un impact dans l’histoire.

Nous encourageons également la curiosité de nos élèves par la lecture. L’année dernière par exemple, le comité des parents d'élèves a offert un livre aux élèves — A is for Awesome —  et est venu le lire dans les différentes classes. Notre bibliothèque est chaque année étoffée par de nouveaux ouvrages : nous possédons notamment des livres sur Kamala Harris, Ella Fitzgerald, les femmes noires qui ont marqué l’histoire etc.

 

Dans la lutte contre les inégalités de genre, comment l’école peut casser les stéréotypes ? Quels sont vos outils ?

Pour casser les stéréotypes, il n’y a rien de plus puissant que d’ouvrir la parole sur ce type de sujet. Nous encourageons les élèves à s’exprimer, à poser des questions. Par exemple, comme on le fait souvent à cet âge là, nos CE1 ont pris pour jeu d’exprimer leur supériorité dans différents domaines — par exemple “les garçons sont meilleurs que les filles au foot” etc.—. Leur maîtresse a dissipé ces stéréotypes et ouvert un débat sur le sujet.

Nous faisons en sorte qu’au sein de notre école, l’égalité des genres ne soit pas une théorie, une vague idée, mais une réalité, mise en pratique et vécue au jour le jour.

Pendant la campagne présidentielle de 2020, nos étudiants ont eux aussi élu leurs représentants au conseil des étudiants. Notre présidente est une élève de CE1, et la question du genre ne s’est pas posée.  Le concept d’égalité est inné chez les jeunes enfants, et il faut travailler à le conserver - non pas forcément le construire.

 

Les filles réussissent mieux que les garçons à l’école, mais elles ne font pas les mêmes choix d’orientation. Elles sont moins nombreuses que les garçons à aller vers les filières scientifiques et techniques, comment est-ce que l’institution scolaire peut gommer ce phénomène ?

Si les filles sont moins nombreuses que les garçons à se diriger vers des carrières scientifiques ,entre autres, c’est parce qu'elles n’ont bien souvent pas de modèle à qui s’identifier. Historiquement, certains métiers étaient réservés aux hommes, et il en va de même dans le sens inverse. Et bien que cette réalité soit en train d'être bousculée, la parole n’est pas toujours donnée aux femmes dans certains secteurs. À Tessa, nous faisons en sorte de mettre en valeur des modèles de femmes dans tous types de professions. L’année dernière, notre career avait pour thème les métiers exercés par des femmes. C'est-à- dire tout type de métier! Nous avons la chance d’avoir des mamans aux carrières très diverses, qui se sont prêtées au jeu et sont venues parler de leur métier aux élèves. Une chanteuse de Broadway, une médecin, une ingénieure etc. Il est important de permettre aux filles comme aux garçons de se projeter et de s’identifier, sans restriction liée au genre.

Nous travaillons actuellement à la mise en place d’un STEAM lab — un labo de sciences — dans l’école. L'environnement est aussi fondamental pour que les élèves puissent expérimenter, découvrir divers centres d'intérêt, s’identifier.

Tessa est également une école fondée par une femme. La majorité de l’administration est composée de femmes, et notre corps enseignant est très divers, ce qui n’est pas toujours le cas dans les écoles aux États-Unis. Nous sommes fiers de pouvoir casser certains stéréotypes et servir d’exemple direct à nos élèves.

 

Tessa international school

Crédit photo : Tessa International School

 

Comment une école internationale œuvre pour que d’autres modèles de comportements se construisent ? Est-ce que la mixité des cultures aide justement à combattre les inégalités de genre ?

Une école internationale, de par la diversité culturelle au sein des familles et professeurs, est propice à l'ouverture d’esprit et au respect de l’autre. Nous observons chez nos élèves une réelle bienveillance vis à vis de la différence, et curiosité pour les traditions, des langues qui ne leur sont pas familières. Je pense en effet qu’un environnement où la différence est en quelque sorte la norme va favoriser l’égalité des genres et l’idée que quelle que soit notre culture ou quel que soit notre sexe, nous avons tous les capacités de poursuivre nos reves.

À Tessa, nous suivons également l’approche du Baccalauréat International — un programme développant chez les jeunes la curiosité intellectuelle, les connaissances, la sensibilité, le respect interculturel, et la détermination nécessaires pour réussir. Une spécificité de ce programme consiste à développer chez nos élèves différents profils de l’apprenant —learner profile. Si dans notre société certains traits de caractères sont parfois associés aux hommes ou aux femmes, ici nous les développons chez nos élèves sans distinction : garçons comme filles sont formés à devenir intègres,  audacieux, altruistes, équilibrés, réfléchis, ouverts d’esprit etc...

 

L’École doit contribuer, à tous les niveaux, à favoriser la mixité et l’égalité entre les femmes et les hommes, notamment en matière d’orientation, ainsi qu’à la prévention des préjugés sexistes, mais aussi des violences faites aux femmes. Comment est-ce que l’on aborde, à l’école, la question de violence, véritable fléau sociétal ?

Nous n’abordons pas cette question avec nos élèves encore très jeunes.

 

En France, il existe un plan d’action en vue de l’égalité fille-garçon qui émane du Gouvernement, est-ce qu’en votre qualité d’école internationale, vous le suivez ? Est-ce qu’aux États-Unis, un cadre identique est mis en place ?

Nous ne suivons pas précisément le plan d’action émanant du Gouvernement français. C’est plutôt une démarche  venant de l’école directement, qui permet de mieux s’adapter à un contexte qui varie d’un pays à l'autre.

De plus, il n'existe pas de plan d'action pour l'égalité des sexes pour les écoles aux États-Unis. Il s'agit d'un sujet vu comme politique, qui n’est pas nécessairement traité dans toutes les écoles. À New York, il est obligatoire de suivre une formation à la diversité sur des sujets de ce type, mais ce ne serait pas le cas en Alabama, par exemple. Cognia, organisation par qui nous serons prochainement accrédités, requiert que les écoles maternelles suivent une formation sur la diversité, de manière plus globale.

 

 

Interview par Rachel Brunet, rédactrice en chef du Petit Journal New York

 

Pour en savoir plus sur Tessa International School

Pour contacter Tessa International School : admissions@tessais.org ou (201) 755-5585

 

Tessa International School

 

 

 

École bilingue new york

Éducation bilingue avec Tessa International School

Tessa International School est une école bilingue proposant des programmes d'immersion en Français, Espagnol et Mandarin. L'école prépare ses élèves, de la maternelle (à partir de 2 ans) au primaire, à devenir des citoyens bilingues et épanouis.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale