Mardi 26 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

En prison, Harvey Weinstein, testé positif au Covid-19

Par Rédaction - New York | Publié le 23/03/2020 à 13:33 | Mis à jour le 23/03/2020 à 13:41
Prison covid-19

L'ancien producteur, condamné à 23 ans de prison pour agression sexuelle et viol, est l'un des deux détenus de la prison de Wende, à New York, porteur du Covid-19.

 

Gardiens et prisonniers positifs 

Agé de 68 ans, Harvey Weinstein est l'un des deux détenus de la prison de Wende ayant été testés positifs au Covid-19. L’ancien magnat d’Hollywood a été transféré mercredi dans le centre de détention de Wende depuis la tristement célèbre prison de Rikers Island, située dans le quartier du Queens à New York, où il se trouvait depuis sa condamnation le 11 mars. Avant ce transfert, il avait été soigné dans un hôpital de Manhattan pour des douleurs à la poitrine.  Des gardiens des prisons de Rikers Island et de Sing Sing ont été testés positifs au coronavirus la semaine dernière.

Selon le dernier bilan disponible concernant les Etats-Unis, 416 personnes ont succombé au Covid-19 et plus de 33 000 ont été contaminées. l’épicentre de l’épidémie se trouvant à New York.

 

L’enfer carcéral  pendant la pandémie

Avec 2,2 millions de détenus, les États-Unis abritent les prisons les plus peuplées au monde. Craignant une flambée de l’épidémie de coronavirus en milieu carcéral, des militants associatifs, médecins et élus réclament des mesures spéciales.

Leurs appels se sont renforcés la semaine dernière, quand la presse locale a rapporté des cas de gardiens contaminés dans les prisons de Rikers Island et de Sing Sing, dans l’État de New York.

Quinze sénateurs démocrates, dont Bernie Sanders, ont écrit au Bureau fédéral des prisons afin de savoir comment ce dernier compter gérer cette crise sanitaire et protéger les détenus, selon eux vulnérables face à la pandémie.

Mais une minorité seulement des condamnés sont détenus dans des prisons fédérales, supervisées par ce bureau, la plupart étant dans des pénitenciers d’État ou des maisons d’arrêt locales.

C’est donc plutôt aux gouverneurs, aux juges, aux procureurs et aux shérifs que la puissante organisation des droits civiques ACLU a adressé mercredi une série de propositions pour tenter de vider les prisons.

0 Commentaire (s)Réagir