Lundi 21 septembre 2020

NYS : 54% des patients testés positifs au Covid-19 ont moins de 50 ans

Par Rachel Brunet | Publié le 22/03/2020 à 15:41 | Mis à jour le 22/03/2020 à 19:57
Positif covid-19

Aujourd’hui, les États-Unis recensent plus de 29 000 cas de patients contaminés au nouveau coronavirus. L’État de New York, qui se sera confiné ce dimanche à partir de 20 heures, compte la moitié des cas confirmés au Covid-19, sur le sol américain. 54 % d’entre eux ont entre 18 et 49 ans.

 

« Vous n’êtes pas superman ou superwoman »

À l’heure où la télévision américaine montre des images de spring breakers envahir les plages de Miami, dont beaucoup se croient à l’abri d’une possible contraction de la maladie, du fait de leur jeune âge, les chiffres prouvent que les personnes jeunes ne sont nullement exemptes de contracter le nouveau coronavirus.

Dans l’État de New York, l’un des plus touchés, 54 % des plus de 12 000 cas confirmés au covid-19, ont entre 18 et 49 ans. Peut-être sont-ils moins à risque de développer une forme sévère de la maladie, ou peut-être pas. Selon les chiffres, 80 % des personnes contaminées guérissent au bout de quelques jours, sans complications majeure, 15 % d’entre elles développent une forme grave, et 5 % se retrouvent dans un état critique. Si les personnes de plus de 70 ans sont considérées comme à risque, tout comme les personnes ayant déjà des problèmes de santé de type hypertension ou encore diabète, les plus jeunes sont vecteurs de propagation du virus, et possiblement auprès de personnes, elles plus fragiles.

Afin d’endiguer la propagation du virus, Andrew Cuomo a décrété mettre l’État de New York, dont il est le gouverneur en « pause ». « Vous n’êtes pas superman ou superwoman, vous pouvez attraper ce virus et le transmettre ». Et c’est bien ce que les plus jeunes doivent entendre : s’ils ne sont mois à risque de développer une forme grave de la maladie, ils peuvent très bien contaminer quelqu’un qui l’est.

 

« Aplatir la courbe »

Alors que le président Trump dit - pour l’instant -  ne pas envisager d'imposer le confinement à l'ensemble des Américains, le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a décrété vendredi l'arrêt de toutes activités non essentielles afin de contrer la pandémie de COVID-19, à partir de ce dimanche 22 mars.

Les mesures restrictives de confinement qu'impose Andrew Cuomo aux 19 millions d'habitants de l'État de New York sont en tout point semblables à celles imposées aux 40 millions de Californiens, jeudi.

Et peu après l'annonce faite à New York, les autorités de l'Illinois, du New Jersey et du Connecticut ont, elles aussi, annoncé des mesures plus restrictives.

Les cinq États désormais concernés par ces mesures strictes pèsent plus de 85 millions de personnes, dont 60 pour la Californie et New York.

À partir de 20 heures ce soir, les habitants de l’État de New York sont invités à rester chez eux. Les seules exceptions de sortie concernent le ravitaillement en nourriture ou médicaments, des nécessités médicales, des soins aux enfants ou personnes âgées ou handicapées, de courtes promenades en restant à bonne distance d'autrui, à savoir 6 feets.

De nombreux commerces de détail non essentiels, comme les magasins de vêtements et centres commerciaux, doivent également cesser. Les regroupements de personnes sont interdits et les parties de baskets dans les parcs publics avec.

Ces mesures de confinement ont un seul but, aplatir la courbe des cas de contamination. Bien évidement, plusieurs semaines seront nécessaires pour apprécier les résultats du confinement. Andrew Cuomo a précisé que « la pause » pourrait « durer des mois ».

Covid 19

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma