Lundi 1 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Calabre : Des mafieux ont perçu 500.000 euros de revenu de citoyenneté

Par Hugo Messina | Publié le 20/05/2020 à 21:29 | Mis à jour le 21/05/2020 à 17:35
Photo : Source : @Arpingstone Wikimedia Commons
guarda finanza italie

Plusieurs clans de la mafia calabraise, la Ndrangheta, touchaient illégalement depuis plusieurs mois une allocation sociale pour un montant total dépassant 500.000€.

Alors qu’ils menaient une vie de luxe, certains membres de la puissante mafia de Calabre, la Ndrangheta, avaient trouvé le moyen de s’octroyer le revenu de citoyenneté, une aide gouvernementale normalement réservée aux personnes les plus démunies.  Le revenu de citoyenneté est une allocation fournie par l’Inps (Institut national de la sécurité sociale) depuis début 2019, à la population la plus précaire. Pouvant aller de 780 à 1.800 € selon les situations, ce soutien économique s’obtient en respectant des conditions strictes, comme le fait de vivre sous le seuil de pauvreté, ou bien d’avoir un casier judiciaire vierge depuis 10 ans.

Il y a quelques mois déjà, une première enquête nommée « Salasso », menée par la police des finances de Reggio Calabria, avait découvert que des mafieux de la région, disposant de voitures de luxe et de belles villas, touchaient cette aide. Ce n’est que très récemment, par une seconde opération « Mala Civitas » que la supercherie a été mise en lumière.
Pour mettre la main sur les mafieux, les enquêteurs ont épluché 500 dossiers d’individus interdits de vote pour délit d’association mafieuse. Les forces de l’ordre ont ainsi identifié au total 116 mafieux percevant cette aide. Parmi eux, 101 avaient déjà touché plus de 500.000 €, alors que 15 autres étaient en cours de demande.
On retrouve majoritairement les plus grosses familles de la Ndrangheta, comme les Tegano ou les Serraino. Mais surtout, les héritiers du Pablo Escobar italien, « Bebè » Pannunzi, figurent sur cette liste d’arnaqueurs. Cette famille est notamment connue pour être très impliquée dans le trafic mondial de cocaïne, faisant rentrer deux tonnes par mois sur le territoire national, relate la presse italienne.
    
Alors que tous ont été récemment condamnés, à l’image d’Alessandro Pannunzi, reconnu coupable en 2018 d’association mafieuse et de trafic de drogue, l’enquête est encore en cours pour expliquer comment les Ndranghetistes s’y sont pris pour contourner la réglementation. Les soupçons portent sur l’usage de faux papiers, et également sur la complicité d’employés de l’administration, évoque la presse transalpine.
Une procédure devra être lancée par l’Inps pour recouvrir l’argent indument perçu, principalement par des saisies.

 

3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Tancrède ven 22/05/2020 - 09:06

D'abord on ne dit pas "recouvrir" mais recouvrer. Ensuite, que voulez-vous faire ? ce pays est en décroissance depuis 20 ans. Les Italiens n'ont même pas encore retrouver leur niveau de vie d'avant l'adoption de l'euro, il y a presque 20 ans. C'est dire. C'est donc devenu le pays de la débrouille et des réseaux, y compris mafieux. Triste, très triste. Aurions-nous nous-mêmes supporté ce recul ? Pas évident bien que "nous soyons les meilleurs", personne n'en doute. Quel est alors le futur pour l'Italie ? La question est posée, et pour y répondre évitons les 'faut qu'on" ou autres "y a qu'à" ...

Répondre
Commentaire avatar

Mazoubi mer 27/05/2020 - 15:37

Bravo M. Messina pour cet article clair et limpide, qui se veut objectif sur une situation objectivement floue et délicate. A la différence de « Trancède », qui commente pour ne rien dire, avec un avis pompeux et limité, je commente pour vous féliciter. Continuez.

Répondre
Commentaire avatar

Wendake mar 26/05/2020 - 10:18

Indulgence ?? Je pense que ce mot ne vous est pas familier Mr Tancrède. Ok vous soulignez une erreur dans l'emploi d'un mot, mais en même temps pourquoi ne pas saluer l'article qui est clairement rédigé, d'une écriture fluide et non indigeste. Il est plus aisé de faire des reproches à autrui n'est-ce pas ! Surtout lorsque l'on n'est pas irréprochable, je vous cite :  "Les Italiens n'ont même pas encore retrouver leur niveau..." : retrouver "er" ?? Retrouvé "é" aurait été mieux. Réagir et commenter un article est votre droit mais amplement suffisant. Pour conclure bravo pour votre article Monsieur MESSINA.

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
#MAVIEDEXPAT

Une "confinée" à Pondichéry se déconfine doucement (3)

Arrivée par hasard en Inde il y a 10 ans, Isabelle Pacaud n'est plus jamais repartie. Aujourd'hui résidente de Pondichéry, elle nous raconte, avec ses mots, son quotidien de "confinée".