Traque des oligarques russes : L’Italie séquestre 143 millions d’euros de biens

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 06/03/2022 à 22:48 | Mis à jour le 07/03/2022 à 12:11
Photo : @redcharlie on Unsplash
yacht qui navigue en mer

La brigade financière italienne a débuté la chasse aux oligarques russes dans la Péninsule. Entre yachts et propriétés luxueuses, la valeur des biens confisqués s’élève à ce jour à plus de 140 millions d’euros, a annoncé le gouvernement italien samedi.


L’Italie a officiellement commencé sa traque aux oligarques russes touchés par les dures sanctions imposées par l’Union européenne après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La chasse aux trésors des hommes les plus riches de Russie, a abouti à ce jour au gel de 140 millions d'euros, a annoncé samedi le gouvernement italien. Une opération complexe dès lors que la plupart des biens ne sont pas liés directement à une personne nommée mais dissimulés à travers des trusts. Les biens séquestrés comprennent des yachts et des propriétés de luxe, en grande partie des dirigeants des principales sociétés russes, considérés comme proches du président Vladimir Poutine.

Des villas et des yachts d’oligarques russes mis sous séquestres de la Sardaigne à la Ligurie

Parmi ces biens, on trouve l’un des bateaux les plus grands et luxueux au monde, le yacht « Lady M » appartenant à l’oligarque russe Alexey Mordashov, président de la société de sidérurgie Severstal. Le bien d’une valeur de 65 millions d’euros, comprenant notamment une piste d’atterrissage pour hélicoptère, était amarré au port d’Imperia en Ligurie.

Toujours en Ligurie, à Sanremo cette fois, le yacht « Lena » a également été mis sous séquestre. D’une valeur de 50 millions d’euros, le bateau appartient à Gennady Nikolayevich Timchenko, l’un des meilleurs amis de Poutine, entrepreneur à la tête de la société d’investissement Volga Group, actionnaire majoritaire de la société d’extraction de gaz naturel Novatek, mais aussi magnat des infrastructures et des transports.

Sur la côte d’Emeraude en Sardaigne, ce sont quelques somptueuses propriétés d’Alisher Usmanov, l’un des hommes les plus riches au monde, qui ont été saisies pour une valeur de 17 millions d’euros. Le roi de l’acier russe avait été nommé « citoyen honoraire » de la commune d’Azarchena en Sardaigne, après avoir offert 500.000 euros à sa région de villégiature depuis 30 ans, durant la période la plus noire de la pandémie de Covid-19.  L’oligarque s’est aussi vu séquestré son yacht, le cinquième plus long au monde, il y a quelques jours en Allemagne.

Sur le lac de Côme, à Menaggio, les biens immobiliers de Vladimir Rudolfovich Soloviev, journaliste et présentateur connu pour sa propagande en faveur du président russe Vladimir Poutine, ont été séquestrés pour une valeur de 8 millions d’euros.

Une autre villa touchée, est celle d’Olga Savchenko dans la province de Lucca (Toscane) pour une valeur d’environ 3 millions d’euros.

Il ne s’agit que du début des mises sous séquestre. Les sanctions européennes visent au total quelques 680 personnalités ou entités russes dont les ressources économiques doivent être gelées à mesure que les Etats européens parviennent à les relier à leurs propriétaires. La liste évolutive, se croise avec celles déjà publiées par les USA et le Royaume-Uni.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Pierre DERENNE lun 07/03/2022 - 22:09

Le délire s'accentue. Un jour ces états payeront...

Répondre

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale