Mardi 19 janvier 2021

L’Italie adopte une ligne dure pour les fêtes de Noël

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 03/12/2020 à 09:49 | Mis à jour le 09/12/2020 à 17:02
déplacements noël italie

Face à la crainte d’une troisième vague, l’Italie renforce ses mesures anti-Covid, quitte à verrouiller les vacances. Le point sur les autorisations, interdictions et recommandations.

La menace d’une éventuelle troisième vague en Italie fait peur. Alors que la situation épidémiologique s’améliore lentement – grâce au confinement à trois niveaux, établi depuis le 6 novembre -, l’exécutif renforce les mesures dans son nouveau décret, dont l’entrée en vigueur est fixée au 4 décembre.
Mercredi, le gouvernement a approuvé un décret-loi pour étendre jusqu'à 50 jours (contre 30 jours actuellement) les nouvelles mesures et limiter sévèrement les déplacements entre les régions durant la période des fêtes. Aux côtés de ce décret-loi, un nouveau Dcpm (décret du président du conseil des ministres) a été signé jeudi soir par le président du Conseil Giuseppe Conte, après un florilège d’ébauches, de bruits de couloirs et l’opposition des régions. En vigueur du 4 décembre au 15 janvier 2021, il contient les mesures visant à faire bouclier à une éventuelle troisième vague, et régule ainsi la période des fêtes de Noël, du jour de l’an, jusqu’à au-delà de l’épiphanie.
Avant tout, le modèle de classement des régions selon leur situation épidémiologique (zones jaune, orange et rouge) est confirmé.

Déplacements verrouillés du 21 décembre au 6 janvier

A rebours de la France, l’Italie bloque les déplacements entre les régions. Et cela, alors même que la plupart seront classées en zone « jaune » (moins à risque). A ce titre l’exécutif rappelait depuis plusieurs jours : « Nous ne réitérerons pas les erreurs commises pendant les vacances d’été ».

L’objectif affiché est donc d’éviter les rassemblements lors des festivités. Les 25 et 26 décembre, ainsi que le 1er janvier, l’interdiction de déplacement s’appliquera même entre les communes. On reste donc dans sa ville de résidence et quant aux personnes à recevoir à dîner ou à déjeuner pour les fêtes, le gouvernement n’impose pas d’interdiction mais des recommandations : « Il faut éviter d’être avec des personnes qui n’habitent pas sous le même toit ».
Entre Noël et l’épiphanie, il sera toutefois toléré de rentrer à son domicile, mais il est interdit de se rendre dans sa maison secondaire si elle se trouve dans une autre région ou province.

Le couvre-feu fixé de 22 heures à 5 heures ne bénéficiera d’aucune dérogation, ni à Noël, ni le jour de l’an. Il sera même allongé jusqu'à 7 heures le 1er janvier. Aussi, la célébration de la traditionnelle messe de minuit sera anticipée.
L’ouverture des magasins reste consentie jusqu’à 21 heures. Les centres commerciaux seront ouverts durant les week-ends jusqu’au 20 décembre, mais fermés durant les festivités.

Dans les zones « jaune », les restaurants et les bars resteront ouverts le 25 et le 26 décembre, également le jour de l’an et le 6 janvier, pour le déjeuner, avec un maximum de quatre personnes à table. Dans les zones orange et rouge, seules les livraisons à domicile et à emporter sont consenties.

Le gouvernement a par ailleurs ajouté la fermeture des restaurants des hôtels la nuit du jour de l’an. Les repas seront servis donc dans les chambres afin d’éviter les fêtes et les rassemblements.
Les pistes de ski et les remontées mécaniques seront fermées jusqu’au 7 janvier , mais les hôtels de montagne resteront accessibles.

Les personnes qui arriveront de l’étranger entre le 21 décembre et le 6 janvier, devront se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours à leur retour en Italie.

L’épineuse question du retour à l’école en présence pour l’ensemble des collèges et lycées a été adoptée pour le 7 janvier. Les élèves reprendront donc le chemin de l’école, mais seulement à 75% en présence, les 25% restants en enseignement à distance. A l’Université, les étudiants pourront passer leurs examens en présence, les cours se feront également en présentiel pour un nombre limité d’étudiants de première année.

Entre le 4 et 20 le décembre

Les habitants des zones « jaune » pourront se déplacer librement dans les régions de même couleur, avant la mise en œuvre des mesures blindées, c’est-à-dire entre le 4 et le 20 décembre. Il sera donc possible de voyager durant le pont du 8 décembre (entre zones « jaune »). La Lombardie et le Piémont, zones « orange » au moins jusqu’au 11 décembre, restent donc pour l’heure fermées à la mobilité.

A noter : Il reste possible de transiter par la France ou l’Italie uniquement pour rejoindre son domicile habituel, ou si le voyage est justifié par un motif professionnel ou une urgence.

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir