Dimanche 1 août 2021

L’Italie mobilise une nouvelle rallonge de 40 milliards

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 15/04/2021 à 21:39 | Mis à jour le 16/04/2021 à 11:47
La place du Duomo de Milan pendant le Covid

Le gouvernement italien a adopté jeudi en Conseil des ministres, une nouvelle rallonge budgétaire de 40 milliards d'euros pour soutenir les entreprises frappées par la crise engendrée par la pandémie.

L'Italie continue de creuser son déficit - qui avait déjà atteint 9,5% du PIB en 2020 - pour financer le « Sostegni bis » (Soutiens bis), un nouveau paquet de mesures d’aides pour les entreprises en difficulté. Réuni en Conseil des ministres jeudi, le gouvernement a validé une rallonge de 40 milliards d’euros dans le cadre du projet de budget rectificatif. Ces fonds viennent s’ajouter aux 32 milliards d’euros déjà mobilisés en janvier par le précédent gouvernement de Giuseppe Conte, pour soutenir les secteurs sinistrés par les fermetures et confinements. Et au total, l'Italie a mobilisé plus de 130 milliards d'euros depuis le début de la pandémie pour relancer les secteurs mis à l'arrêt pendant les confinements successifs.

Un décret de soutien aux entreprises

La moitié de la rallonge sera cette fois affectée aux auto-entrepreneurs (partita IVA) et aux entreprises qui ont subi d’importantes pertes. De nouvelles mesures seront en outre adoptées pour aider les sociétés à couvrir leurs coûts fixes, à travers notamment des crédits d’impôts ou encore l’exemption de la taxe d’occupation du sol public pour les secteurs hôtelier et de la restauration.
Le gouvernement aurait aussi approuvé un financement de 30 milliards d’euros sur cinq ans (2021-2026) pour couvrir les investissements qui ne seraient pas pris en charge par le Plan de relance de l’Union européenne, dont l’Italie sera le principal bénéficiaire à hauteur de 191,5 milliards entre subventions et prêts. Le but est de donner une forte impulsion à la baisse du rapport déficit public-PIB, qui serait destiné à retomber sous la barre des 3% en 2025, selon les estimations du gouvernement italien.

D’après les indications fournies par le ministre de l’Economie Daniele Franco, le nouveau décret pour les entreprises est attendu pour la fin avril.

Un déficit accru à 11,8 % du PIB

Le document économique et financier (DEF) qui sera présenté dans quelques jours, doit contenir les objectifs de croissance économique et de finances publiques. Mais de nombreuses incertitudes demeurent dès lors que les estimations dépendent de l’avancée du plan vaccinal.

Pour 2021, la croissance du PIB a déjà été revu à la baisse à 4,1%, alors que le déficit public devrait grimper à 11,8% du PIB (contre 9,5% en 2020), en incluant cette dernière rallonge. Un niveau très élevé dû aux mesures de soutien à l’économie et à la baisse du produit intérieur brut. La dette publique est elle estimée à 159,8% du PIB cette année, un triste record qui dépasse même celui de la sortie de la première guerre mondiale, alors à 159,5%.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir