Covid : l’Italie face à la remontée de la courbe des contagions

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 02/11/2021 à 23:08 | Mis à jour le 03/11/2021 à 12:29
Photo : La ville de Trieste subit une hausse accélérée de cas de contamination au Covid
des bateaux sur l'eau le long du canal qui traverse la ville deTrieste

Alors que la population italienne est vaccinée à plus de 80%, la courbe des contagions au Covid remonte sérieusement selon les régions de la Botte. Troisième dose, nouvelle règle de quarantaine à l’école, pass sanitaire et état d’urgence : les nouveautés et hypothèses à l’ordre du jour en Italie.

 

Après des semaines de calme relatif, une progressive remontée de la courbe des contagions en Italie (comme dans le reste de l’Europe) est nette. Le nombre de nouveaux cas a augmenté de 40% en une semaine, le nombre de personnes hospitalisées de 10% en 7 jours (109 nouvelles hospitalisations), mais seuls 23 nouvelles hospitalisations en soin intensif ont été dénombrées en une semaine.
Mardi 2 novembre, 84.447 personnes sont actuellement positives au Covid en Italie (dont 9.858 en Lombardie, 4.315 dans le Piémont), et 41 morts ont été dénombrés en 24 heures, contre 26 décès la veille.

Le cas de Trieste, ville symbole des anti-pass sanitaire

La remontée des contagions est flagrante à Trieste, qui a été le théâtre des protestations contre l’obligation du pass sanitaire. Après la première manifestation ayant réuni un millier de personnes le 11 octobre dernier, le taux de contagion y a grimpé à 350 cas pour 100.000 habitants en une semaine, soit le triple que dans le reste de la région. La ville se retrouve au même niveau de personnes contaminées qu’à l’automne 2020. Face à cette flambée de cas, le préfet a interdit les manifestations sur la place centrale de la ville au moins jusqu’au 31 décembre.

24% des cas diagnostiqués chez les jeunes italiens de moins de 20 ans

Au niveau national, la remontée des contagions n’épargne pas les enfants et adolescents à un mois et de la rentrée scolaire. D’après le dernier rapport de l’Institut supérieur de la Santé italien, l’incidence des cas au cours de la semaine dernière augmente dans toutes les phases d’âge mais elle est plus élevée chez les 0-19 ans. Quelque 63 cas positifs pour 100.000 habitants sont dénombrés chez les 0-9 ans, contre moins de 50 cas pour 100.000 habitants chez les plus de 20 ans.

Le rapport de l’Institut supérieur de la Santé confirme l’utilité du vaccin anti-Covid contre les formes graves. Selon les derniers chiffres, les malades non immunisés encourent sept fois plus le risque d’être hospitalisés et onze fois plus de mourir.

Vaccination anti-Covid, la troisième dose aux plus de 60 ans

A ce jour, 83% de la population italienne en âge d’être vaccinée a complété le schéma vaccinal, alors que 86,38% a reçu au moins une dose. La nécessité d’un rappel du vaccin mono dose Johnson & Johnson devrait être décidée ces jours-ci. Quant à la campagne de la troisième dose, qui a débuté le 20 septembre dernier, elle est pour l’instant ouverte aux personnes les plus vulnérables et aux plus de 60 ans, mais elle devrait être étendue aux plus de 50 ans d’ici décembre, a précisé le ministre italien de la Santé.

Ecole : les nouvelles règles de quarantaine en Italie

Alors que l’EMA (Agence européenne du médicament) doit se prononcer sur la vaccination des 5-12 ans, le gouvernement italien modifie les règles de quarantaine à l’école pour éviter au maximum l’enseignement à distance. Selon le texte préparé de concert entre l’Institut supérieur de la Santé, les régions, les ministères de la Santé et de l’Education, et tout juste approuvé : à partir du primaire, la quarantaine ne sera désormais déclarée qu’à partir de trois cas par classe.

Pass sanitaire et état d’urgence : l’hypothèse d’une prolongation jusqu’à l’été 2022

L’obligation de présenter son pass sanitaire pour participer à la vie sociale et professionnelle, sera sans doute prolongée à mars 2022, voir jusqu’à l’été prochain, afin de tenir l’épidémie sous contrôle durant les mois de l’hiver. C’est ce qu’a déclaré Roberto Speranza, ministre de la Santé ce lundi, provoquant aussitôt la vive réaction contraire de la présidente de Fratelli d’Italia (droite) Giorgia Meloni. L’état d’urgence avait été déclaré pour la première fois le 31 janvier 2020 avec le gouvernement Conte. Sa prorogation viserait notamment à organiser plus facilement l’administration de la troisième dose de vaccin anti-Covid et prolonger l’action du Comité technique et scientifique.
Ces deux décisions risquent toutefois de rencontrer quelques embuches dès lors qu’elles devront être acceptée par le Parlement, et non plus par simple décret pris en Conseil des ministres.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale