Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un week-end à Vérone, la « mini Rome »

Par Aurélie Bazex | Publié le 20/04/2018 à 00:13 | Mis à jour le 20/04/2018 à 10:12
Photo : Piazza delle Erbe à Verone, vue des tours Lamberti (wikipedia)
vérone verona week-end

« Mini Rome » située à 160 km de Milan, Vérone jouit d’une longue histoire, d’un étonnant patrimoine architectural ainsi qu’une douceur de vivre toute italienne. Deux jours pour la visiter sont un bon début. Trois ou quatre seront parfaits surtout si vous décidez d’assister à un opéra et découvrir le lac de Garde.

Quel point commun entre Roméo et Juliette, La Callas, Dante et Madonna ? Vérone ! Les premiers y ont vécu leurs amours contrariés, la deuxième commença sa carrière dans ses fameuses arènes en 1947, le troisième s’y est réfugié alors qu’il était banni de Florence et la dernière y aurait acheté un appartement Piazza delle Erbe, sa place principale…


La plus belle ville d’art de la Vénétie après Venise

Fondée au 1er siècle avant JC, Vérone possède une des plus riches collections de vestiges romains de l’Italie du Nord : ses célèbres arènes, l’un des plus grands amphithéâtres du monde dont la forme rappelle le Colisée, peuvent accueillir jusqu’à 25.000 personnes ; le Ponte Pietra ou pont de pierres, resté intact jusqu’à la seconde guerre mondiale, fût entièrement reconstruit à partir des pierres tombées dans l’Adige, la rivière qui traverse Vérone ;  son théâtre romain fût, lui, restauré au 18ème siècle par un riche habitant qui acheta toutes les maisons qui le recouvraient.

vérone ponte pietra

 

Le reste de la ville est un délicieux mélange d’architecture médiévale et Renaissance avec une touche vénitienne. En effet même si la ville connût son apogée sous la seigneurie des Scaliger qui régnèrent de 1260 à 1387, elle passa sous la tutelle de la République de Venise en 1405 après une courte domination des Visconti de Milan. Flâner dans ses rues, s’arrêter sur ses places, visiter ses palais et ses jardins est un doux voyage dans le temps et à travers les siècles.

A ne pas manquer : Le festival d’art lyrique

Lancé en 1913 pour le centenaire de la naissance de Verdi, le festival d’art lyrique des arènes de Vérone est le rendez-vous de l’été. Plus que sa qualité lyrique dont les connaisseurs aiment débattre, on appréciera les décors grandioses et le fait d’être à l’air libre sous la voute céleste. Cette année, sont programmés cinq opéras (Carmen, Aïda, Turandot, Nabucco et le Barbier de Séville) et deux soirées spéciales (Special Opera Night et un spectacle de danse Roberto Bolle and friends).
Si vous aimez le Jazz, le festival « A cena con i jazzisti a Verona » propose chaque mois d’octobre à juin des dîners concerts au restaurant des Due Torri (trois fourchettes Michelin) à la découverte des talents du jazz italien.

Une visite idéale de Vérone

La visite idéale de la ville comprendrait une promenade dans ses rues depuis la place des Arènes jusqu’au théâtre Romain pour terminer par une visite du Castelvecchio, ensemble fortifié construit par les Scaliger. La soirée commencerait par un apéritif Piazza delle Erbe, magnifique place aux façades ornées de colonnades de marbre et fresques, et serait suivie d’un dîner dans une trattoria locale pour goûter les vins de la Valpolicella.

 

vérone piazza delle erbe

 

Le jour suivant le programme serait assez chargé : les tombeaux des Scaliger en marbre taillé comme de la dentelle, la piazza dei Signori pour saluer la statue de Dante et admirer les façades élégantes des palais – ne pas hésiter à faire l’ascension de la tour des Lamberti –, l’église romane San Zeno Maggiore, et de l’autre côté de la ville le Giardino Giusti avec ses allées, statues et fontaines.
La maison de Juliette ne fait pas partie de la liste. Son balcon ajouté au bâtiment dans les années 30 offre peu d’intérêt à moins d’être célibataire et de vouloir trouver l’amour : toucher le sein de la statue de Juliette porterait chance !

Pour compléter le tour

Situé à 50 kilomètres de Vérone, le lac de Garde est un peu la côte d’Azur des Véronais. L’un des lieux les plus évocateurs et pittoresques est la Punta San Vigilio, un petit port charmant et un parc où l’on peut se baigner, déjeuner, et admirer le lac et sa côte si méditerranéenne.

Quelques bonnes adresses :
•    Pour un apéritif : les bars du fond de la place de l’Erbe. Les Véronais aiment rester debout sur la place avec leur verre de spritz.   L’Osteria del Bugiardo sur le Corso Porta Borsari est une bonne adresse mais l’endroit est souvent plein à craquer.
•    Pour dîner : la Taverna di via Stella pour goûter le risotto à l’Amarone, un des vins de la Valpolicella
•    Pour déjeuner : l’Osteria Sottoriva, Via Sottoriva, pour se restaurer à l’ombre des arcades de la rue
•    Pour une glace: la Gelateria di Ponte Pietra juste avant le pont du même nom

 

0 Commentaire (s)Réagir