Les fontaines de Milan, entre histoire et modernité

Par Johanna Cappellacci | Publié le 26/05/2022 à 21:19 | Mis à jour le 26/05/2022 à 21:33
fontaine castello milan

L’eau tient une place importance dans le paysage milanais, de même que les parcs et l’architecture. C’est dans un contexte à la fois artistique et stratégique que Milan se dote de nombreuses sources d’eau dans chaque coin de sa ville. Certaines ont traversé le temps comme la fontaine du Parco Sempione ou sont entrées dans l’imaginaire urbain à l’image de celle du Castello Sforzesco. D’autres sont le signe d’un renouvellement artistique plus moderne à l’instar des jeux d’eau de la boutique Apple. Découvrez les dix fontaines les plus emblématiques de Milan.

 

fontaine castello milan

Fontaine de la Piazza Castello ou « le gâteau des mariés »

Surnommée la « turta di spus », gâteau des mariés, par les Milanais, la fontaine de la Piazza Castello s’impose par sa grandeur. Située à l’entrée sud du Castello Sforzesco, elle met en valeur la beauté de ce patrimoine architectural milanais. Construite en 1933 à l’occasion d’une visite de Benito Mussolini à qui elle fait grande impression, elle est supprimée une première fois pendant la Seconde Guerre Mondiale, jugée trop dangereuse pour les habitants à cause de son illumination la nuit.  Après un bref retour, elle est démontée en 1959 pendant les travaux de construction de la ligne de métro. Après avoir passé quarante ans dans un dépôt, elle est reconstruite sur les mêmes bases que son originale en pierres de Vicenza. Les jeux d’eau et les cascades qui la composent font d’elle l’une des plus belles fontaines de Milan.

 

Fontana dell’Acqua Marcia dans le Parco Sempione

La fontaine du Parco Sempione porte le doux nom de fontana dell’acqua marcia en référence à la forte odeur, semblable à l’œuf pourri, qui se dégageait autrefois de ses eaux. Construite entre 1925 et 1928 en forme octogonale, elle est décorée de gargouilles à chacun de ses tuyaux. À l’époque, elle a la réputation de protéger la santé de ceux qui la touchent et qui boivent son eau. Une bonne respiration, digestion et circulation du sang font partie des bénéfices qu’elle provoque selon la légende. Cependant, en vertu de nouvelles normes sanitaires, elle est déclarée non potable depuis 2000.

 

fontaine bagni misteriosi milan

I bagni misteriosi de la Triennale

Au cœur du Parco Sempione, dans les jardins de la Triennale se trouve une sculpture aquatique étonnante. « I bagni misteriosi » sont l’œuvre du peintre, sculpteur et écrivain italien Giorgio De Chirico réalisé en 1973 à l’occasion de l’exposition « Contatto Arte/Città » de la Triennale de Milan. À l’origine, elle devait être temporaire mais plus de qcinquante ans après, elle loge toujours dans les jardins de l’institution culturelle italienne. L’œuvre multi-colorée présente deux personnes se baignant dans les eaux d’un bain représentées par des traits en zig-zag dessinés au fond de la vasque. Un cygne et un trampoline complètent le chef-d’œuvre. Vu de haut, l’ensemble ressemble à un estomac, symbole de l’énergie. Pour observer les sculptures originales, il faut se rendre au Musée del Novecento sur la place du Duomo où elles ont été placées afin de préserver leurs couleurs.

 

fontaine piermarini

Fontaine del Piermarini, Piazza Fontana

La Piazza Fontana est devenue tristement célèbre pour l’attentat qui s’y est déroulée et qui a endeuillé Milan en 1969. Pourtant à l’origine, cette place est fameuse pour la fontaine qui occupe son centre et qui lui a donné son nom. Fruit d’un projet porté par l’archiduchesse Marie-Thérèse d’Autriche et de l’architecte Giuseppe Piermarini, elle est inaugurée en 1782 derrière la face Est du Duomo. À son fondement, la fontaine récupérait l’eau du fleuve Seveso mais son débit insuffisant obligea l’architecte à ajouter une pompe en sous-sol. Dans un style néo-classique, l’œuvre dispose d’un ensemble de trois vasques de différentes dimensions en granite rose de Baveno (Piémont). Superposées les unes sur les autres, elles sont séparées par deux statues de marbre de Carrare (Toscane) réalisées par le sculpteur italien Giuseppe Franchi. Elles représentent des sirènes surnommées « Teodolinde » du nom de la reine Théodelinde de Bavière, épouse des rois des Lombards Authari et Agilulf.

 

fontaine indro montanelli

Fontaine du Parc Indro Montanelli

À l’origine de la création de la fontaine du Parco Indro Montanelli, une volonté de l’architecte milanais Giuseppe Balzaretti de créer un jardin à l’anglaise parsemé de lacs artificiels, raison pour laquelle la fontaine ne possède qu’un seul jet d’eau en son centre. Composée de marbre, la fontaine présente une forme particulière et inégale. Elle fait face à l’ancien palais de la famille milanaise Dugnani qui possédait les terres environnantes lors de leur aménagement en parc public de Porta Venezia au XIXème siècle.

 

fontaine san babila

Fontaine de la Piazza San Babila

Située au Nord Est du Duomo, la Piazza San Babila abrite une fontaine depuis 1997. Créée par l’architecte Luigi Caccia Dominio, elle est composée d’un tronc en pierre rouge en forme de pyramide. Ses contours sont réalisés en granites provenant de la Lombardie et plus précisément du Val Masino, du Val Gerla, de Baveno et de Montorfano. Son nom « I Monti, i Laghi, i Fiumi di Lombardia » reflète la volonté de l’architecte de recréer symboliquement l’écosystème lombard avec les eaux qui coulent le long des montagnes pour se jeter dans les lacs et les rivières etfinir leur course dans les plaines lombardes.

 

fontaine citylife

Fontaine des Quatre Saisons de CityLife

Sans doute la plus grande fontaine de Milan. Intitulée « les Quatre Saisons » en référence aux quatre statues du XVIIIème qui l’ornent, elle se situe au centre de la place Giulio Cesare dans le quartier City Life. Réalisée par l’architecte Renzo Gerla en 1927, elle présente une forme rectangulaire en marbre au milieu de laquelle trône un rond central d’où s’échappent des jets d’eau. Des statues en cônes et des représentations de pommes de pin décorent ses. Cette fontaine n’a pas toujours arboré cette forme. Elle est en effet détruite par des bombardements pendant la Seconde Guerre Mondiale puis réparée dans un premier temps par l’artiste italien Eros Pellini avant d’être confiée à l’architecte Maria Grazia Tampieri qui la restaure en 2014. Sa rénovation s’inscrit dans un contexte de réhabilitation totale du quartier.

 

fontaine cadorna milan

Fontaine « Aiguille, fil et nœud » de la Piazzale Cadorna

Au-delà d’être un pôle ferroviaire important dans le centre de Milan, la Piazza Cadorna est devenue depuis 2000 et l’inauguration de la station de métro, un lieu d’art grâce à l’élaboration de structures métalliques qui ornent sa fontaine et ses trottoirs. Le nœud gigantesque, les fils et les aiguilles qui composent les structures sont un hommage au travail milanais et au monde de la mode. Quant aux couleurs flashy, elles symbolisent l’ensemble du réseau métropolitain milanais représenté par les couleurs de ses lignes, à savoir le rouge, le jaune et le vert. On en oublierait presque la présence de la fontaine tant elle est noyée par l’imposante et étonnante œuvre des sculpteurs suédois Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen. 

 

fontaine gae aulenti

Jeux aquatiques de la Piazza Gae Aulenti

Située au centre de la Piazza Gae Aulenti à proximité de Porta Garibaldi, les jeux aquatiques ont été inaugurés en 2012. Ils sont le résultat d’un projet porté par l’architecte argento-américain César Pelli. Les trois fontaines en contrebas qui organisent la place sont accompagnées d’une mare de marbre d’où sont projetés des jets d’eau. L’ensemble est entouré de bancs en béton préfabriqué et sable blanc. Le soir, le jeu de lumières mêlé au ballet des jets d’eau offre un beau spectacle. Pendant les périodes de grosses chaleurs, les jeux aquatiques permettent aux petits, mais aussi aux grands, de se rafraîchir.

 

fontaine apple store

Fontaine de l’Apple Store sur la Piazza Liberty

La modernité de la fontaine de la Piazza Liberty contraste avec l’architecture de toutes les autres fontaines milanaises. Elle a été créée en 2018 pour accompagner l’ouverture d’un nouvel Apple Store en plein centre historique de Milan. Réalisée sur deux étages dont une partie en sous-sol d’où apparaissent les escaliers d’entrée du magasin, elle dévoile une structure entièrement composée de verre. Des jets d’eau éclatent en son sein à travers des verrières formant deux parallélépipèdes rectangles.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale