Samedi 15 mai 2021

Un médicament espagnol en tête des traitements "anti-Covid" à l'étude

Par Perrine Laffon | Publié le 27/01/2021 à 17:30 | Mis à jour le 28/01/2021 à 15:35
Photo : ThisisEngineering RAEng
medicament covid Aplidin

Alors que l'Espagne, comme ses voisins européens, est en plein développement de son plan de vaccination, plusieurs traitements pharmaceutiques sont étudiés pour leur efficacité dans la lutte contre le Covid-19.

 

Les principaux laboratoires mondiaux se sont lancés dans une course contre la montre pour développer, produire et distribuer à grande échelle un nouveau vaccin pour freiner la pandémie de coronavirus. En parallèle, certains médicaments antiviraux, dont un traitement espagnol, présentent des niveaux d'efficacité surprenant face au virus Sars-cov-2. À la différence de la recherche pour les vaccins, pour développer ces traitements les entreprises pharmaceutiques utilisent des formules déjà existantes élaborées pour d'autres pathologies.  


L'approbation de l'agence européenne, une nécessité

Cet été l'agence européenne du médicament (EMA) a approuvé pour la première fois un médicament pour traiter le Covid-19 : il s'agit de l'antiviral Remdesivir, des laboratoires Gilead, initialement développé pour le traitement du virus Ebola. Mardi dernier, la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) du Parlement européen s'est réunie pour étudier les évolutions actuelles liées aux vaccins, mais aussi pour se pencher sur les leçons à tirer de la pandémie de COVID-19 en ce qui concerne la façon dont elle a influé sur le rôle de l’agence européenne du médicament. Le Parlement a demandé un rôle plus important de l'important de l’EMA, afin de permettre à l’UE de développer une nouvelle stratégie pharmaceutique pour l’Europe, "y compris des mesures pour prévenir les pénuries". Emer cooke, la directrice de l'EMA, a précisé que l'agence du médicament est en contact avec 180 entreprises qui développent actuellement un traitement contre le Covid, et a assuré que "plusieurs d'entre eux pourront sûrement être autorisés par l'Union européenne cette année". 


Aplidin réduirait de 99% de la charge virale 

Un traitement pharmaceutique espagnol fait couler beaucoup d'encre ces jours- ci : il s'agit de l'antiviral Aplidin développé par PharmaMar. Ce traitement contre les tumeurs et le cancer aurait des capacités antivirales contre le Covid "27,5 fois supérieure à celles du médicament Remdesivir", à titre de comparaison. Selon la revue scientifique Science, la plitidepsine, le composant principal d'Aplidin, pourrait diminuer la capacité de la charge virale de 99%, et devrait donc "être sérieusement considérée pour être introduite dans les essais cliniques pour le traitement du Covid-19".
Autre médicament étudié de près par les scientifiques pour ses vertus face au Coronavirus : la colchicine, un composé hautement toxique qui a cependant de grandes capacités anti-inflammatoires, et qui est utilisé dans le traitement et la prévention des crises de goutte. Une étude clinique de l'institut cardiologique de Montréal a démontré que "chez les patients atteints de Covid-19, la colchicine a réduit de moitié le besoin d'être assisté par ventilation mécanique, de 25 % les hospitalisations, et 44% les cas de décès". 

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

BikePower ven 29/01/2021 - 08:46

Vous ne savez tj pas que le remdesivir ne donne aucun résultat ??? Renseignez vous avant d'écrire svp...

Répondre
Sur le même sujet