TEST: 2271

Le mouvement anti-masques gagne l'Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 17/08/2020 à 19:46 | Mis à jour le 17/08/2020 à 19:50
Photo : Stop Confinamiento España
anti masque espagne

Quelques milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche dans la capitale espagnole pour protester contre l'obligation de porter le masque et autres restrictions imposées par le gouvernement face à l'épidémie de Covid-19.

 

Le mouvement anti-masques, présent aux États-Unis mais se développant aussi en en Allemagne et en France, atteint l'Espagne. Environ 2.500 personnes selon la police se sont regroupées ce week-end sur la plaza de Colón de Madrid pour critiquer des mesures sanitaires qu'elles jugent excessives. Nombreux sans masque, et certains prônant même le contact physique et les accolades collectives. 


"Une atteinte aux libertés" 

Des manifestants protestaient contre "des règles démesurées", au lourd impact sur leur vie personnelle comme professionnelle. D'autres plus radicaux parlaient de "dictature" ou même de théorie du complot. Les anti-masques étaient tous venus dénoncer l'atteinte à leurs libertés personnelles que suppose selon eux le port du masque, rendu obligatoire par le gouvernement espagnol dans tous les lieux publics et en toute circonstance. Les opposants au masque s'indignaient aussi des interdictions appliquées aux personnes saines, telles que la récente mesure sur le tabac à moins de deux mètres d'une autre personne. Parmi les participants au mouvement se trouvent aussi ceux qui considèrent que le virus est un mensonge inventé pour contrôler la population, assurent que les hôpitaux sont vides et brandissent des messages demandant à la population de se réveiller. Une autre préoccupation mise en avant lors du rassemblement concerne les conséquences économiques de la gestion de la pandémie et des restrictions imposées à de nombreux professionnels aujourd'hui pris à la gorge. 


Des sanctions "de la plus grande fermeté"

Le gouvernement a déjà annoncé l'ouverture d'une enquête sur le rassemblement massif de dimanche, au cours duquel les participants n'ont pas respecté les distances interpersonnelles actuellement obligatoires en Espagne, et dont nombre d'entre eux ne portaient pas de masque. José Manuel Franco, délégué du gouvernement à Madrid, a expliqué que les organisateurs de la manifestation n'avaient pas mentionné de protestation contre le port du masque, et s'étaient engagés à respecter les règles sanitaires. Il a qualifié le comportement des manifestants de "gravissime et irresponsable" et a précisé que les personnes qui n'ont pas respecté les règles hier seront sanctionnées "avec la plus grande fermeté permise par la loi". Le conseil général espagnol de l'ordre des médecins a réagi en publiant un communiqué dans lequel il soutient le plan du gouvernement pour la protection de la santé, et dénonce "la grave atteinte contre la santé publique" que représente cette manifestation. 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
4 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Franco-espagnole mar 18/08/2020 - 10:45

J'ai eu la Covid-19 et, même si j'ai eu la chance de ne pas me retrouver à l'hôpital, j'ai été vraiment malade (et qu'on ne vienne pas me raconter que c'est comme une grippe quelconque, si j'ose dire!). D'autres personnes de mon entourage l'ont eu et ont même perdu des proches... Je sais donc très bien de quoi je parle. Alors l'attitude de tous ces individus irresponsables et délirants, de France, d'Espagne et de Navarre, qui mettent les autres en danger, m'indigne !

Répondre
Commentaire avatar

Lolote mar 18/08/2020 - 23:48

Je suis absolument d accord avec vous. Je suis française vivant en Espagne et je ne comprend pas. Je porte le masque partout, j évite de me retrouver avec trop de gens autour de moi et je fais vraiment attention.

Répondre
Commentaire avatar

tabarly mar 18/08/2020 - 23:13

Ces individus " délirants " , ne vous en déplaise , symbolisent une forme de prise personnelle de reponsabilité et surtout d indépendance d'esprit . Accepter sans broncher cette folie sanitaire formentée par des politiciens incompètents et appuyés par des médias et autres médecins corrompus, alors que les centres de soins intensifs sont vides, démontre un certain déni ou aveuglement servile. Je vous invite à lire le livre du docteur Peronne et suivre les professeurs Toussaint et Raoult, qui chacun à leur manière , vous permettront une analyse plus objective de cette crise ( âge des personnes décédées et pathologies critiques) J'habite en Espagne et j'ai surmonté sans plus de soucis cette maladie comme bien d'autres , grâce à une bonne hygiène de vie et quelques antibiotiques, loin de toute ce battage anxiogéne...

Répondre
Commentaire avatar

Franco-espagnole mer 19/08/2020 - 14:50

Autrement dit, ceux qui sommes tombés malades, ceux qui se sont retrouvés à l'hôpital et ceux qui sont décédés c'est tout simplement parce que nous n'avons pas suivi une "bonne hygiène de vie"... Moi aussi j'ai eu droit à des antibiotiques au début de la maladie, quand celle-ci n'avait l'air d'être qu'une innocente pharyngite. Malheureusement, ce fut loin d'être suffisant. Je vous fais grâce des symptômes, ainsi que des séquelles. Par contre, je vous invite à mon tour à exposer tous vos conseils éclairés à tous ceux qui, comme moi, sont dans les ténèbres, parmi eux, pas mal de soignants qui ont été aux premières loges. Je suis sûre qu'ils seront ravis de vous entendre...

Répondre
À lire sur votre édition locale