Un pont aérien pour faire venir de la main-d’œuvre étrangère

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 24/04/2020 à 10:47 | Mis à jour le 24/04/2020 à 11:04
Photo : Jesse Orrico - Unsplash
pont travailleurs étrangers

Durant cette crise sanitaire et économique, l’appui des travailleurs étrangers s’avère primordial pour soutenir la Grande-Bretagne. Une situation paradoxale alors que le pays tend à se recroqueviller sur lui-même.

 

Boris Johnson n’a pas manqué de les remercier. Dans son discours après sa sortie de l’hôpital, le Premier ministre britannique a remercié le personnel de santé de la nation. Parmi les membres du NHS salués (National Health Service), deux sortent du lot. La néo-zélandaise Jenny McGee et le portugais Luis Pitarma ont été cités par l’ancien maire de Londres pour leur dévouement à ses côtés dans les « heures les plus sombres ». Comme ces deux infirmiers, 13,3 % des équipes du service de la santé ne sont pas britanniques selon les propres chiffres du NHS. Leur part s’élève même à 28,4 % chez les médecins. Ces travailleurs étrangers, stigmatisés depuis le début de l’interminable engrenage du Brexit, se révèlent d’une importance cruciale en ces moments troubles. Dans tous les domaines.

Des transports par avion

Pour subvenir à ses besoins, la Grande-Bretagne a, plus que jamais, besoin de son agriculture. Or la Country Land and Business Association (CLA) estime entre 60 000 et 80 000 le nombre de travailleurs étrangers, saisonniers en grande partie, ne pouvant venir ramasser les récoltes. Le gouvernement a bien lancé un appel, « Feed the Nation » - et 30 000 personnes ont jusqu’à présent répondu présentes – mais ce n’est pas suffisant pour les exploitants agricoles dont certains craignent la faillite. Un système pour faire venir des travailleurs étrangers a donc été mis en place. Une ligne directe entre Stansted et Bucarest (Roumanie) a permis jeudi dernier à un avion de la compagnie privée Air Charter Service de faire venir 150 roumains sur le sol britannique. Après une période de quarantaine, ils seront envoyés, entre autres, dans les maraîchages de l’est de l’Angleterre. Six autres vols du même genre sont attendus d’ici la fin du mois de juin.

 

Paul Guianvarc’h

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale