Samedi 6 mars 2021

« À tous les garçons : pour toujours et à jamais » : fin de la saga

Par Johanna Wozniak | Publié le 20/02/2021 à 13:43 | Mis à jour le 20/02/2021 à 13:55
Photo : KATIE YU/NETFLIX © 2021
Netflix à tous les garçons

Mes très chers lecteurs, vous connaissez mon éternelle addiction pour les comédies romantiques et pour les représentations d’amour dans sa globalité. Je me suis alors empressée d’aller regarder le dernier volet de la trilogie « À tous les garçons que j’ai aimé », disponible depuis le 12 février sur Netflix.

 

Après m’être emplie le cœur de papillons, j’ai évidemment pensé à vous (cela va de soi), pour vous présenter mon retour détaillé sur le sujet. Le troisième et dernier film qui met en lumière le couple de Lara Jean et Peter a-t-il été à la hauteur de mes espérances ? Allons-y, je lève ce suspense insoutenable, la réponse est oui ! Pendant près de 2h nous observons une Lara Jean tiraillée entre son amour pour Peter et son avenir : quel sera son choix final ?

 

De Séoul à New York en passant par la cuisine

Une des premières choses qui m’a fait adorer la troisième partie de cette trilogie made in Netflix : les voyages. Lara Jean nous emmène visiter Séoul pour débuter en beauté. Dans la suite très attendue de la comédie romantique mettant en scène Lana Condor et Noah Centino, un voyage scolaire est organisé à New York : un réel plaisir pour s’évader en ces temps confinés où il nous est impossible de voyager. Très vite, une intrigue des plus importantes vient se poser : Peter et Lara Jean sont dans l’attente concernant leur admission tant espérée à l’Université de Stanford. Les deux tourtereaux poursuivront-ils leur relation après le lycée ? Telle est la question. Bal de promo, voyage scolaire, remise des diplômes : de quoi (re)plonger notre cœur d’artichaut dans une époque qui semble bien lointaine aujourd’hui.

Une autre raison qui m’a fait adorer ce troisième volet est bien évidemment les nombreuses recettes (surtout celle de cookies) que cuisinent Lara Jean : quoi de mieux pour se mettre l’eau à la bouche. Lorsque notre héroïne traverse n’importe quel sentiment, elle se plonge à coeur perdu dans la pâtisserie (le meilleur remède qui soit).

 

Du livre à l’adaptation cinématographique

Si vous n’avez jamais entendu parler de la trilogie basée sur les romans écrits par Jenny Han, voici le topo du premier film paru en 2018 : Lara Jean est une jeune adolescente qui conserve précieusement les lettres d’amour qu’elle a écrites à tous les garçons qu’elle a aimés de sa plus tendre enfance à aujourd’hui. Quand un beau jour ses lettres arrivent mystérieusement chez leurs destinataires, Lara Jean tente de faire face à son passé amoureux. La situation devient vite hors de contrôle mais qui sait ? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres. Le deuxième volet « à tous les garçons : P.S. je t’aime toujours » est également disponible sur Netflix depuis 2020, ainsi que la première partie.

La petite sœur de Lara Jean, Kitty, ajoute une touche de fraîcheur très appréciée. Son humour et sa franchise d’adolescente ne passent pas inaperçus. Elle est un personnage clé de la saga romantique : joyeuse, agréable et petite peste sur les bords. Vous l’aurez compris, c’est l’un de mes personnages préférés de cette trilogie. Kitty casse le côté très idéaliste de la comédie romantique pour jeunes adultes.

Les nombreuses déclarations tout au long du film nous mettent du baume au cœur et nous permettent de nous plonger totalement dans le couple Covey/Kavinsky. La trilogie se clôture comme elle a commencé : sur la signature d’un contrat. Mais lequel ? Je vous laisse le découvrir. Lara Jean transmet un beau message à la fin du film qui permet de s’identifier un peu plus à son personnage. En attendant que vous puissiez vous délecter de la dernière partie de cette comédie romantique sur Netflix, je vous laisse découvrir la bande-annonce de cette dernière :

 

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet