Samedi 6 mars 2021

Un artiste nouvelle génération exposé au Design Museum

Par Vanessa Arnal | Publié le 20/02/2021 à 09:44 | Mis à jour le 20/02/2021 à 11:58
Photo : Lennymur - Wikipédia
robot artiste design museum

Un robot peut-il peindre comme un vrai artiste ? En cela réside tout l’intérêt de l’exposition du Design Museum de Londres qui se tiendra en mai prochain.

 

Développée en 2019 par les scientifiques de l’université d’Oxford et les ingénieurs de l’université de Leeds, Ai-Da est la première artiste robot ultra-réaliste du monde. Grâce aux algorithmes de l’intelligence artificielle, ce robot grandeur nature aurait les capacités de faire de l’art.

Le Design Museum propose donc de bouleverser le monde artistique en étrennant un nouveau genre d’exposition consacrée aux œuvres peintes par une intelligence artificielle. Trois grands autoportraits seront exhibés, au côté d’une reproduction du visage d’Ai-Da façonnée à l’imprimante 3D. Avec l’aide de ses bras robotiques et des différents programmes qui lui ont été inculqués, Ai-Da entend démontrer de sa capacité à dessiner, peindre et sculpter.

 

Une artiste avant-gardiste

Vous imaginiez l’année 2021 avec des voitures volantes et des robots qui agissent comme des humains ? Voilà à peu de choses près ce dont vous serez témoin en mai prochain. Aucune voiture volante à l’horizon. En lieu et place, les œuvres d’un artiste composé, non pas de chair et d’os, mais d’éléments électroniques que vous allez pouvoir admirer. Si les œuvres qui seront disposées au Design Museum ne sont pas si différentes de celles d’un autre artiste, l’artiste en elle-même encense une perpective des plus futuristes.

Une interrogation nous taraude tous : comment Ai-Da peut-elle peindre son autoportrait alors qu’elle ne peut pas physiquement voir à quoi elle ressemble ? Et bien, comme à l’intérieur d’un appareil photo, l’artiste robot possède un miroir intégré aux caméras qui lui servent d’yeux. Les algorithmes présents dans son système informatique transforment ce que ces caméras perçoivent en coordonnées. À partir de ces dernières, Ai-Da peut peindre son autoportrait.

 

Une exposition qui reflète une réalité contemporaine

Cette exposition pour le moins surprenante et originale a pour objectif de générer une réflexion sur notre dépendance à la technologie. Dans une ère où nos données ne sont plus si confidentielles, les algorithmes peuvent analyser ces données pour nous mener à des informations susceptibles de nous intéresser.

Ces algorithmes prédisent nos prochaines recherches, nos prochains mouvements, tout comme ils permettent à l’artiste robot d’aller au bout de ses créations. Preuve que l’intelligence artificielle est en capacité d’effectuer les choses les plus humaines. Alors, Ai-Da est-elle en passe de devenir le Vincent Van Gogh des temps modernes ?

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Nous vous recommandons

Vanessa Arnal - Journaliste

Vanessa Arnal

Étudiante en journalisme international. Voyageuse, ambitieuse et passionnée de photographie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet