Vendredi 5 mars 2021

Theresa May attaque Johnson sur le rôle du pays à l’international

Par Swali Guillemant | Publié le 21/01/2021 à 17:51 | Mis à jour le 25/01/2021 à 13:01
Photo : Arpit Rastogi - Unsplash
theresa may boris johnson international biden

Theresa May a profité de l’investiture du nouveau président américain pour encourager la coopération internationale et diplomatique. Elle ne s’est pas gênée pour critiquer les récents choix de son homologue du parti conservateur Boris Johnson.

 

Theresa May, ancienne Premier ministre, n’a jamais été satisfaite de son successeur en ce qui concerne les négociations commerciales menées pour le Brexit. Elle a particulièrement critiqué Johnson dernièrement pour s’être retiré de l’objectif d’aide au développement.

Cet objectif, datant de 1970, fut adopté par les pays de l’ONU qui s’étaient engagés à consacrer en moyenne 0,7% de leur PIB à l’aide au développement pour les pays plus pauvres.

Ces dernières années, la tendance était à la baisse dans plusieurs pays. La France, par exemple, n’y consacrait en 2019, qu’entre 0,3 % et 0,44 %. Certains pays ont tout de même réussi à se rapprocher le plus possible de l’objectif, avec en têtes de liste le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Theresa May a donc émis une critique des plus virulentes à l’encontre de Boris Johnson, l’accusant d’abandonner la position de « leader moral mondial » de la Grande-Bretagne :

« Abandonner notre position de leader moral mondial en tant que seule grande économie à atteindre à la fois l'objectif de 2 % des dépenses de défense et l'objectif de 0,7 % d'aide internationale ne sont pas des actions qui ont augmenté notre crédibilité aux yeux du monde. »

Elle a ensuite prié Johnson d’honorer les valeurs britanniques pour pouvoir aspirer à ce qu’elle appelle « Le Royaume-Uni mondial », au travers duquel le pays jouerait un rôle de premier plan sur la scène internationale. Elle l’invite donc à adopter des compromis et à cesser la diplomatie machiste comme avec Donald Trump ou Vladimir Poutine : "Nous devons rejeter une scène dans laquelle quelques hommes forts s'affrontent et rassembler plutôt les gens autour d'une cause commune. »

Pour Theresa May, le pays va être jugé sur ses actes, c’est pourquoi le chef de l’État doit tenir parole et honorer les engagements du Royaume-Uni envers les autres pour aider à la coopération internationale.

Le porte-parole officiel du Premier ministre a réfuté la description et les accusations de Theresa May, déclarant que le Royaume-Uni entend continuer de se tourner vers l’extérieur afin de pérenniser le rôle clé qu’il joue à l’international.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Swali Guillemant - Journaliste

Swali Guillemant

Étudiante en journalisme culturel, curieuse et impliquée. Passionnée par la culture et les arts.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet