TEST: 2269

Au Royaume-Uni, la flambée épidémique continue

Par Léonie Bayon | Publié le 28/03/2022 à 15:21 | Mis à jour le 28/03/2022 à 15:27
Photo : Casino Connection - Flickr
Britannique portant le masque avec le drapeau

Après la décision du gouvernement britannique de lever la quasi-totalité des restrictions sanitaires et de “vivre avec le virus”, les cas flambent de nouveau sur l’archipel.

 

Vendredi 25 mars, le Royaume-Uni enregistrait 77509 nouveaux tests positifs et presque 600 000 cas la semaine dernière. Des données ne comptant que les cas déclarés et cachant des taux de contamination bien plus élevés.

 

Des chiffres hautement sous-estimés

L’arrivée du nouveau sous-variant d’Omicron, BA.2, faisait craindre une nouvelle vague courte mais intense. Si les statistiques relèvent des cas quotidiens tournant autour de 80 000, la réalité serait bien différente. Le Bureau National des Statistiques (ONS) estime que 4,26 millions de Britanniques auraient été contaminés la semaine dernière. Le maximum de contamination atteint en janvier dernier faisait état de 4,3 millions de contaminations. Mais le gouvernement ne semble pas vouloir remettre en place des mesures restrictives pour lutter contre la flambée des cas.

 

Vendredi 1er avril verra la fin des tests gratuits, ce qui risque d’avoir encore davantage un impact sur les statistiques de cas positifs, largement sous-estimées par la baisse de l’usage des tests.

 

Le gouvernement n’envisage pas de remettre des restrictions

L’Ecosse et le sud-ouest de l’Angleterre restent les régions les plus touchées par le nouveau sous-variant. Dans l’Highland notamment, on dénombrait 1877 cas pour 100 000 habitants la semaine dernière et l’ONS estime qu’une personne sur onze aurait été contaminée la semaine du 14 mars.

 

172 nouvelles personnes sont décédées vendredi. Pour rappel, le Royaume-Uni a, dans les pires périodes, connu des chiffres atteignant les 1300 morts quotidiennes il y a un peu plus d’un an. 17440 personnes sont actuellement hospitalisées. En janvier 2021, les hôpitaux soignaient plus de 35000 personnes atteintes de la Covid-19.

 

Une situation qui reste pour le moment maîtrisable par les services de santé britanniques et des taux qui encouragent le gouvernement à maintenir la fin des restrictions, malgré son impact clair sur la hausse des contaminations, elle-même aggravée par la haute contagiosité du variant BA.2.

 

 

Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale