Dimanche 19 septembre 2021

Rencontrez les dinosaures au Natural History Museum

Par Maud Finance | Publié le 20/02/2021 à 09:00 | Mis à jour le 20/02/2021 à 09:00
Photo : Maud Finance
natural history museum londres

Rencontrez les dinosaures au Natural History Museum La rédaction vous dresse toute la semaine la liste des incontournables et emblématiques musées londoniens. Un jour un musée, épisode trois : le Natural History Museum.

Il était également sur la liste de mes priorités absolues à voir lors des premières semaines de mon séjour : le musée d’Histoire Naturelle de Londres. Comment le manquer ? Je ne saurais par où commencer pour vous vanter ses mérites tant il est d’une grande beauté aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’édifice. Une qualité qui se fait rare, n’est-ce-pas ?

 

Le National History Museum côté Histoire

L’Histoire du musée est très liée à celle du British Museum. Sir Hans Sloane, cela vous dit-il quelque chose ? Car c’est bien à lui que vous devez de pouvoir arpenter (c’est pour bientôt, ne perdons pas espoir) ces deux musées londoniens d’anthologie. A sa mort, il lègue ses quelque 80 000 œuvres à la nation (les premières du British Museum) pour un montant très faible comparé au prestige de sa collection. Les premières pièces qui constitueront le Natural History Museum de Londres faisaient donc partie intégrante du musée britannique lorsque celui-ci logeait à Montagu House dans le quartier de Bloomsbury en 1756.

En 1881, le National History Museum ouvre ses portes dans le quartier français de South Kensington, à la place que nous lui connaissons tous aujourd’hui. Sa spectaculaire façade est conçue selon le style néo roman, caractérisé par ses voûtes en berceau et ses fenêtres en arc plein.

La collection du musée compte notamment les trouvailles de l’explorateur James Cook et celles du non moins connu, le naturaliste Charles Darwin. Mais c’est à son hall d’entrée que l’institution doit sa célébrité internationale : dominé par l’immense squelette d’une baleine, l’architecture du musée n’en est que sublimée.

 

Le National History Museum côté chiffres

Les collections de sciences et vie de la terre du musée n’accueillent pas moins de 70 millions de spécimens dans des domaines tels que la botanique, la minéralogie ou la zoologie entre autres. En 2018, le bâtiment a comptabilisé plus de 5 millions de visiteurs.

En 2020, malgré sa fermeture sur de longs mois afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus, le musée d’Histoire Naturelle de Londres affirme avoir inscrit 503 nouvelles espèces au cours de l’année. Nous n’avons pas fini de découvrir les différentes créatures qui peuplent notre globe !

 

Les pièces maîtresses du National History Museum

Je vous le disais plus haut, la « pièce maîtresse » de cet édifice n’est autre que son hall d’entrée lui-même. Surnommée « Hope » pour les intimes, la baleine bleue qui survole l’entrée principale a remplacé en 2017 le diplodocus « Dippy ». Pour la petite histoire, son nom fut choisi pour rendre hommage à la décision consistant à mettre fin à la chasse aux baleines de 1966. Echouée sur une plage irlandaise en 1891, la baleine Hope est devenue un symbole de la lutte pour la protection de l’environnement. Son squelette mesure 25 mètres de long. 

baleine squelette histoire naturelle

 

Surplombant l’un des escaliers Potteresque du musée d’histoire naturelle, la tranche de tronc du séquoia géant est également à ne pas manquer lorsque vous visiterez l’institution. gé de 1345 ans (rien que ça !) et mesurant à l’origine 100 mètres de haut, le tronc de l’arbre mesurait à sa base 13 mètres de large. Tout comme le tableau Champ de blé avec cyprès de Van Gogh, il compte également l’un de ses doubles à New York : une autre tranche est en effet exposée au musée d’histoire naturelle de la Grande Pomme. 

sequoia geant histoire naturelle

 

Un conseil : oubliez les films Jurassic Park et plongez dans l’antre de la fantastique galerie des dinosaures, pour une aventure bien plus immersive. Le plus célèbre des incontournables du musée plaira tant aux petits qu’aux grands. Le département vous embarque à la rencontre de différents types de dinosaures, du terrifiant tyrannosaurus rex, au ventripotent tricératops herbivore et en passant par le gigantesque stegosaurus (à vos souhaits). 

galerie dinosaures

 

Pour toujours plus de découvertes londoniennes, vous pouvez également nous suivre sur Instagram : au programme cette semaine, testez vos connaissances sur les plus beaux musées de Londres !

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons
Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.

Sur le même sujet