Dimanche 19 septembre 2021

Le British Museum, un voyage sans aucune frontière

Par Maud Finance | Publié le 15/02/2021 à 13:54 | Mis à jour le 15/02/2021 à 15:22
Photo : Hall - Maud Finance
british museum egypte antiquites histoire

Cette semaine, la rédaction vous concocte la liste des incontournables musées londoniens. Un jour un musée, premier épisode : Le British Museum.

 

Il est le premier musée que je me suis empressée de visiter lorsque j’ai emménagé à Londres : le beau, le grand musée britannique. Certes il constitue le site touristique le plus visité de Grande-Bretagne, mais ce n’est guère pour cette raison que je me suis ruée devant ses portes à peine un pied posé au royaume de Sa Majesté. Voyez-vous étant petite, j’ai eu l’immense privilège de visiter le pays des Pharaons ; et depuis, mon cœur ne bat que dans l’espoir d’y retourner. Alors, lorsque mon très cher guide touristique m’a appris que le British Museum abritait la plus grande collection d’antiquités égyptiennes du monde après le musée du Caire (oui, n’exagérons rien), autant vous confesser que je n’ai pas hésité une seule seconde. A défaut de monter dans un avion destination la terre des pyramides, j’ai réservé mon billet pour l’Egypte tout en restant sur le sol britannique.

Mais ma surprise la plus grande ne fut finalement pas de découvrir le buste de Ramsès ou la pierre de Rosette. Etant venue dans le but précis de me concentrer sur un département particulier, je ne m’étais pas réellement intéressée aux autres œuvres présentées par l’institution. Mais là réside toute la magie d’un beau musée : il vous happe et vous embarque, peu importe votre sensibilité au sujet en question. Je me suis donc prise au jeu pour me laisser entrainer, (si ce n’est hypnotisée) par les différentes collections venant des quatre coins de notre belle planète. Laissez-moi vous montrer je vous prie.

 

Le British Museum côté Histoire

Tout d’abord, il vous faut savoir que le British Museum n’est pas seulement un musée d’Histoire antique, mais de culture humaine. Ses œuvres proviennent du monde entier et retracent l’Histoire de l’Humanité depuis ses prémices.

Le musée ouvre ses portes au public en l’année 1759 et ne comptait en ce temps « que » 80 000 objets, comportant principalement les acquisitions du médecin Sir Hans Sloane. Pour enrichir les collections, nous comptons notamment les œuvres découvertes par le capitaine James Cook, célèbre navigateur et explorateur britannique ; celles de William Hamilton, diplomate et archéologue écossais ; et enfin celles cédées malgré lui par le Général Napoléon Bonaparte, qui après sa défaite en Egypte, permit aux Britanniques de mettre la main sur de nombreuses pièces égyptiennes.

Le musée, aujourd’hui situé dans le quartier de Tottenham Court, ne s’est pas toujours tenu à cet emplacement. Lors de son ouverture en 1759, il logeait à Montagu House, dans le quartier de Bloomsbury.

 

Le British Museum côté chiffres

Les différentes collections du British Museum sont constituées aujourd’hui de plus de 7 millions d’œuvres. Il occupe 13,5 hectares d’espace soit plus de 13 Trafalgar Square. En 2018, il avait recensé presque 6 millions d’entrées, avant de perdre tristement en vitesse. Seul coupable : le coronavirus.

 

Les pièces maîtresses du British Museum

Roulements de tambour, mesdames et messieurs : veuillez vous incliner respectueusement devant le Jeune Memnon, vieux de l’an 1270 avant Jésus-Christ. Représentant le buste du Grand Pharaon Ramsès II et lourd de plus de 7 tonnes, la jumelle de cette statue se trouve toujours à son emplacement d’origine, au temple de Ramesséum en Egypte. 

ramses 2 grand memnon egypte

 

Les splendides sculptures issues du célèbre Parthénon d’Athènes ne cessent de faire jaser. Datant du cinquième siècle avant Jésus-Christ et importées en Angleterre en 1801, ces différents marbres sont encore aujourd’hui ardemment réclamés par le gouvernement grecque. 

marbres parthenon grece antiquites

 

Hoa Hakananai’a est un moaï de 2,42 mètres de haut provenant de l’île de Paques, située au large du Chili. Arraché de son foyer en 1868 par un navire britannique, les Rapanui, le peuple local, réclament eux aussi sa restitution. 

moai rapanui ile de paques

 

Enfin, il m’était impossible de finir cette liste d’incontournables sans vous évoquer la célébrissime Pierre de Rosette. Ces quelques lignes gravées sur cette stèle de plus de 750 kilos ne peuvent vous laisser indifférents lorsque vous prenez la pleine mesure que vous avez devant vos yeux le texte qui a permis au monde moderne de déchiffrer les hiéroglyphes. Ici, ce ne sont pas deux, mais trois pays qui se battent toujours pour la compter parmi leurs biens : l’Egypte, son pays d’origine ; l’Angleterre, son pays d’accueil et actuel détenteur ; et la France, qui se juge légitime de se la voir restituée, la pierre ayant été découverte lors des guerres napoléoniennes et déchiffrée en grande partie grâce à l’égyptologue français Champollion (encore un conflit franco-anglais, surprenant, non ?). 

pierre rosette champollion hyéroglyphes

 

La culture dans le monde d’aujourd’hui

De l’Afrique à l’Asie en passant par le Proche-Orient, l’Amérique, l’Europe et l’Océanie, le musée britannique vous propose un réel voyage tous frais payés autour du globe. Aujourd’hui, l’art nous manque et il nous tarde de voir les portes de ce grand musée s’ouvrir à nouveau à nous. Mais comme nous vous le disions il y a quelques jours, le British Museum fait partie des nombreux sites culturels à proposer des visites virtuelles de leurs galeries durant la pandémie. Une alternative plus qu’alléchante !

Pour toujours plus de découvertes londoniennes, vous pouvez également nous suivre sur Instagram : au programme cette semaine, testez vos connaissances sur les plus beaux musées de Londres !

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.

Sur le même sujet