Pour Londres, l’aide aux transports du gouvernement ne suffit pas

Par Paul Guianvarc'h | Publié le 15/05/2020 à 18:51 | Mis à jour le 15/05/2020 à 19:00
Photo : Josh Wilburne - Unsplash
londres transports aide financière

Un accord de £1,6 milliard a été signé par le gouvernement pour venir au secours de Transport For London (TFL). Cette aide n’est qu’un « pansement » aux yeux du maire de la capitale.

 

« Ce n’est pas l’accord que je voulais mais c’est le seul mis sur la table par le gouvernement », s’indigne Sadiq Khan, le maire de Londres, suite à l’aide financière accordée par le gouvernement aux transports. Si cette aide est nécessaire pour la survie de TFL, les conditions apposées ne plaisent pas au maire. « Le gouvernement fait payer le prix aux londoniens pour avoir respecté les règles du confinement ». La raison de cette colère ? Après quatre années de gel des prix, les tarifs des transports seront revus à la hausse et les trajets ne seront plus gratuits pour les titulaires du Freedom Pass (personnes de plus de 60 ans, avec un handicap…) aux heures de pointe. De plus, un tiers de l’aide financière est sous forme de prêt, ce qui « défait le travail effectué ces dernières années pour réduire le déficit de TFL », selon le maire.

Un modèle obsolète ?

« Le vieux modèle de financement ne correspond plus à la nouvelle réalité », estime Sadiq Khan, avant de renchérir, « Londres est la seule grande ville d’Europe qui ne reçoit pas d’aide financière directe du gouvernement pour les transports quotidiens ». Les revenus de TFL proviennent en grande partie des tickets vendus or, avec la crise, l’utilisation des transports a été réduite de 90%. Et avec les mesures de distanciation à respecter et le trafic réduit, ces revenus seront limités donc ne couvriront pas les coûts du service. Sadiq Khan avait menacé l’arrêt des transports en commun londoniens si le gouvernement ne venait pas à son secours, cette menace ne sera donc pas mise en œuvre. Le maire a toutefois précisé qu’il compte « négocier dans les prochains mois » les modalités d’un nouveau mode de financement de TFL avec le gouvernement. L’édile espère une participation affirmée au financement de la part du gouvernement ou obtenir un contrôle plus important de la ville de Londres dans la gestion de ses transports.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Paul Guianvarc'h journaliste

Paul Guianvarc'h

Etudiant en master à l'Ecole Du Journalisme de Nice, je suis passionné de cinéma, sport et littérature.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale