Mardi 19 octobre 2021
TEST: 2269

Les messages anti-vaccin passent en vitesse Covid-19

Par Marie Lagache | Publié le 15/12/2020 à 17:42 | Mis à jour le 15/12/2020 à 18:12
Photo : Obi Onyeador-Unsplash
Théories anti vaccin Covid Coronavirus Réseaux Sociaux Royaume Uni

Alors que le gouvernement britannique doit rassurer une grande partie de la population méfiante au sujet du vaccin contre le Covid-19, les informations des anti-vaccination se répandent sur les réseaux sociaux et touchent de plus en plus de monde.

Ipsos Mori et King’s College London ont publié dimanche 13 décembre une enquête sur l’exposition des citoyens du Royaume-Uni aux messages anti-vaccin Covid-19. Ce rapport révèle notamment qu'un tiers des Britanniques ont déjà entendu des propos remettant en cause le programme de vaccination contre le coronavirus.

De manière générale, le sondage démontre que les jeunes sont plus exposés à ces messages et ont aussi tendance à y croire davantage. Les réseaux sociaux restent la principale source de ces propos anti-vaccin Covid-19, avec notamment Facebook à 58% contre seulement 20% pour Twitter ou encore Youtube.

Ces informations sont en effet la plupart du temps partagées par des proches, amis ou famille, selon les personnes interrogées, ce qui correspond davantage à Facebook. La presse semble quant à elle moins véhiculer des propos anti-vaccin coronavirus avec seulement 15% des individus déclarant avoir entendu des messages de ce type à la télévision, 9% dans les magazines papiers et 6% à la radio.

Beaucoup de personnes exposées, mais peu à adhérer

Toutefois le professeur Bobby Duffy, directeur au King's College de Londres, déclare dans le rapport : “Les gens qui croient en ces théories forment encore une petite minorité”. Ainsi, si beaucoup de Britanniques restent exposés aux informations anti-vaccin Covid-19, seul un faible pourcentage déclare y croire. Ce chiffre augmente cependant beaucoup chez les jeunes et les personnes s’informant par WhatsApp ou Youtube.

Parmi les théories qui rencontrent le plus d’adhésion se trouvent : la vaccination va permettre de suivre et contrôler la population, le vaccin a été développé uniquement pour faire gagner de l’argent aux sociétés parapharmaceutiques ou encore Bill Gates va utiliser cette technologie pour équiper les citoyens de micropuces.

Des propositions pour lutter contre les fausses informations

Les personnes interrogées s'inquiètent aussi des dommages possibles du vaccin contre le Covid-19 sur la santé. À ce sujet, le professeur Bobby Duffy propose : “Il sera essentiel de faire face à cette incertitude par une communication de santé publique transparente, cohérente et inventive”.

Les deux tiers des personnes sondées se montrent ainsi favorables à l’idée que les réseaux sociaux facilitent le partage d’articles avec des preuves scientifiques sur les vaccins. Le même pourcentage propose aussi de sanctionner les plateformes qui ne suppriment pas les fausses informations sur la vaccination contre le coronavirus.

Le public est évidemment préoccupé par cela” conclut Kelly Beaver, directrice générale des affaires publiques chez Ipsos MORI, dans l’étude. Et vous, pensez-vous que les plateformes doivent supprimer les contenus comportant des théories anti-vaccin Covid-19 ?

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

VOYAGES

Habitez-vous dans un des quartiers les plus cool au monde ?

Nous avons sélectionné les 15 quartiers les plus cool du monde que l’on a hâte de visiter. Embarquez pour un voyage 100% urbain. Peut-être ferez vous partis des chanceux qui habitent dans l'un d'eux !

Sur le même sujet