TEST: 2269

Les banques alimentaires plus sollicitées que jamais

Par Benjamin Wettling | Publié le 27/04/2020 à 19:50 | Mis à jour le 27/04/2020 à 19:56
Photo : Adrien Delforge - Unsplash
banques alimentaires coronavirus covid-19

Au Royaume-Uni la solidarité s’organise dans l’urgence : le besoin d’aide n’a jamais été aussi grand et les banques alimentaires sont débordées depuis le début de l’épidémie de Coronavirus.

Depuis le début de la crise, les banques alimentaires sont fortement sollicitées. A tel point que certaines d’entre elles ne parviennent plus à tenir le rythme. Cette demande accrue en produits alimentaires peut s’expliquer assez simplement : de nombreux ménages sont affectés par l’arrêt forcé du travail, et leurs revenus économiques ont tout simplement fondu comme neige au soleil. Une explosion de la pauvreté, qui dirige ces ménages en mal de ressources vers les banques alimentaires. Mais l’ajustement est compliqué pour ces associations caritatives, qui peinent à supporter la demande en constante augmentation. Ce sont des milliers de personnes, à Londres ou ailleurs, qui sont dans un besoin critique. Face à ces files d’attentes à rallonge, les banques se sont organisées un peu partout au Royaume-Uni. On en trouve ainsi pas moins de 58 aux alentours de Londres, certaines dans des endroits improvisés comme à l’Olympia London ou l’église St Margaret the Queen. Mais les représentants de ces organisations doivent faire face à une situation sans précédent : la demande a doublé voire triplé à certains endroits par rapport à la même période l’an dernier.

Alors que la demande a explosé, la pénurie alimentaire pointe le bout de son nez

Les banques alimentaires ne parviennent plus à trouver suffisamment de vivres pour servir toutes les personnes dans le besoin. Certaines ont fermé ou menacent de le faire, incapables de continuer dans ces conditions. La question du réapprovisionnement des stocks est autant vitale qu’elle est problématique : les ressources collectées ont diminué avec le début du confinement. La modification des habitudes alimentaires, les rayons dévalisés dans les supermarchés, l’accès restreint aux zones de ravitaillement… Autant de raisons qui expliquent pourquoi les banques alimentaires ont tant de mal à se procurer des provisions. De plus, elles sont confrontées à un autre problème : pour certaines banques, la grande majorité des bénévoles sont des personnes âgées. Avec le confinement, ces mêmes bénévoles se sont placés en auto-isolation et ne peuvent plus aider les associations.

La charité fait appel à la charité

Pour faire face à cette situation, le gouvernement a mis en place une plateforme numérique de soutien, qui permet de faire des dons aux différentes banques alimentaires via deux associations caritatives : le Trussel Trust et l’Independent Food Network. Ces deux organisations représentent de nombreuses banques alimentaires à travers le Royaume-Uni. Une belle initiative qui, on l’espère, permettra de récolter suffisamment de gains pour permettre un réapprovisionnement des stocks. Une deuxième initiative a été envisagée afin de venir en aide aux banques alimentaires : demander aux supermarchés de lever les restrictions d’achat pour les bénévoles. En effet, les donneurs ne peuvent pour l’instant pas acheter plus de trois fois le même produit. En levant cette interdiction (pour les donneurs uniquement), les banques alimentaires espèrent compenser le manque de bénévoles par une plus grande contribution de ceux qui peuvent encore le faire.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale