TEST: 2269

Insolite : les drôles d’habitudes de consommation en confinement

Par Benjamin Wettling | Publié le 23/04/2020 à 17:44 | Mis à jour le 23/04/2020 à 17:50
Photo : David Veksler - Unsplash
consommation supermarchés confinement ventes

Depuis le début du confinement, les habitudes de consommation des britanniques ont beaucoup changé, et les supermarchés et magasins se sont adaptés en conséquence.

Que ce soit en France ou au Royaume-Uni, nos habitudes ont bien changé depuis le début du confinement ! Les supermarchés ont été les premiers à devoir réagir face aux nouvelles demandes des consommateurs. En première ligne : les produits non-périssables, comme les pâtes ou le riz. On a également eu droit durant les premiers jours du confinement à la fameuse « ruée vers le PQ », avec des images qui ont fait le buzz dans le monde entier. Mais une fois le choc initial passé, on aurait pu penser que le mode de consommation des britanniques reviendrait à la normale. Mais il n’en est rien, et certains produits sont beaucoup plus prisés que d’autres. C’est le cas des produits de boulangerie et de pâtisserie : la demande de farine et de levure a tout simplement explosé.

Les Britanniques amateurs de pâtisserie, mais aussi… d’alcool !

Difficile en effet de trouver un paquet de farine encore intact dans les rayons des supermarchés, souvent dévalisés. Et c’est le cas pour tout ce qui concerne la pâtisserie : la demande a augmenté de près de 50% ! En France c’est même pire, avec des produits comme la farine (+189%), la levure et le sucre (+181%) ou même les desserts à préparer (+79%) qui sont devenus pratiquement introuvables. De quoi se faire plaisir à la maison et en famille... Les surgelés ont la côte eux aussi, principalement en raison de leur longue capacité de conservation, tout comme les boîtes de conserve. Enfin, les ventes d’alcool ont particulièrement augmenté depuis le début du confinement. Les vins et les apéritifs, mais surtout le champagne (lien article champagne) ! Les ventes de cosmétiques et de produits de beauté en chute libre Des achats qui ont pour but de se faire plaisir : bien manger et boire, au détriment de certains autres produits. Si le confinement fait le bonheur des fabricants de papier toilettes et de produits ménagers, c’est plutôt l’inverse pour les produits de beauté. Les ventes de maquillage, de laque, de produits de soins du corps sont en chute libre depuis le début du confinement. Il en va de même pour les plantes de jardin et de fleurs, dont les ventes ont baissé de -62%... Un véritable coup dur. Plus insolite en revanche, les consommateurs achètent moins de brosses à dents et de dentifrice. Pourtant, avec toutes les sucreries que l’on mange, on en aura bien besoin pour éviter les caries.

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale