Le Job Retention Scheme prolongé jusqu’en octobre

Par Benjamin Wettling | Publié le 13/05/2020 à 18:34 | Mis à jour le 13/05/2020 à 18:45
Photo : Jurica Koletic - Unsplash
jurica-koletic-MLLBlDL5bDw-unsplash

Le ministre des finances Rishi Sunak a décidé de maintenir son plan d’action économique pour les quatre prochains mois, malgré le coût toujours plus important du Job Retention Scheme.

Alors que l’on se rapproche de la fin du confinement, la question du redémarrage de l’économie britannique se pose plus que jamais. Face aux difficultés rencontrées par les entreprises en ces temps de crise, les autorités craignent une vague massive de licenciements cet été. Afin d’éviter que le chômage ne hausse, le ministre des finances a donc pris la décision de maintenir le Job Retention Scheme jusqu’en octobre. Les salariés en congé furlough seront toujours pris en charge par le gouvernement, à hauteur de 80% de leur salaire.

Une politique qui va se poursuivre pendant quatre mois encore afin de prévenir un possible chômage de déconfinement. Cela devrait permettre aux entreprises de se remettre en marche sereinement, mais le coût devrait être exorbitant pour le Royaume-Uni : pour Paul Johnson, directeur de l’Institute for Fiscal Studies, le coût total du programme pourrait atteindre les 80 milliards de livres sterling ! Le gouvernement dépense à peu près 14 milliards par mois, afin de rémunérer les 7.5 millions de travailleurs en congé furlough. À partir du mois d’août, Rishi Sunak a averti les employeurs qu’ils devraient partager les frais avec le gouvernement, qui réduira graduellement son apport entre août et octobre.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale