Vendredi 30 octobre 2020

Le gouvernement présente le nouveau plan de soutien à l’emploi

Par Marie Lagache | Publié le 25/09/2020 à 13:51 | Mis à jour le 25/09/2020 à 14:03
Photo : Carl Heyerdahl-Unsplash
Rishi Sunak Plan Soutien Emploi Royaume-Uni Londres Coronavirus Covid19 Chômage

Alors que le Royaume-Uni fait face à une deuxième vague de coronavirus et que le chômage continue d’augmenter, le gouvernement britannique change d’approche et favorise les travailleurs à temps partiel.

Plus question de chômage partiel. Rishi Sunak, ministre britannique des Finances, a présenté devant la Chambre des communes ce jeudi 24 septembre le prochain programme de soutien à l’emploi. Le plan de chômage partiel précédemment mis en place par le gouvernement prendra en effet fin le 31 octobre prochain. Cependant, “la résurgence du virus et les mesures que nous devons prendre en réponse constituent une menace pour cette fragile reprise économique” a expliqué Rishi Sunak, justifiant son nouveau plan.

Un cinquième du salaire des travailleurs à temps partiel pris en charge par le gouvernement

Dès le 1er novembre et pour six mois, le gouvernement britannique subventionnera 22% du salaire des employés à temps partiel. L’employeur financera quant à lui 55%, dans l’objectif que les travailleurs perçoivent 77% de leur salaire normal. Pour être éligible à cette mesure, les employés doivent avoir travaillé au moins 33% de leur temps de travail habituel. Ce plan est ouvert à toutes les Petites et Moyennes Entreprises (PME). Pour les autres sociétés les employeurs doivent prouver qu’ils ont subi une baisse de leur chiffre d’affaires à cause du coronavirus pour bénéficier de cette mesure.

Source : HM Treasury
Source : Twitter @HM Treasury

Objectif : aider les gens à occuper des emplois viables

Ce nouveau programme de soutien à l’emploi se veut foncièrement différent du premier, même si l’objectif reste de “protéger les emplois et l'économie pendant la période hivernale” et de “trouver un équilibre judicieux entre la gestion du virus et la protection de ces emplois”. Le plan de chômage partiel a coûté 190 milliards de livres au Royaume-Uni et l’État a supporté jusqu’à 80% de la rémunération des chômeurs au plus fort de la pandémie.

En définitive, la volonté du Royaume-Uni est d’offrir un complément aux salaires des employés qui travaillent, mais qui ne peuvent plus être à temps plein en raison de la baisse d’activité liée à la pandémie de coronavirus. Rishi Sunak résume : “Nous devons aider les gens à occuper des emplois viables qui offrent une véritable sécurité et garder les employés dans des emplois à des heures plus courtes plutôt que de les licencier”.

La baisse de la TVA pour le secteur du tourisme maintenue

D’autres mesures de soutien à l’emploi ont été annoncées par le ministre. Les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie pourront bénéficier de la baisse de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), au taux réduit de 5% contre 20% habituellement, jusque fin mars prochain. Les prêts d’urgence accordés aux PME, ce qui correspond à un million d’entreprise et 38 milliards de livres, seront prolongés de six à dix ans.

Plusieurs “dizaines de milliards de livres” seront aussi investis dans des programmes de création d’emplois et d’apprentissage. L’ensemble des mesures sont détaillées sur le site du gouvernement . Rishi Sunak a conclu, pour inciter les Britanniques à retourner au travail : “Nos vies ne peuvent plus être mises en suspens”.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet