TEST: 2269

L’aéroport Londres-Gatwick dans le giron du groupe Vinci

Par Laurent Colin | Publié le 01/01/2019 à 20:28 | Mis à jour le 01/01/2019 à 20:33
Photo : Viktor Forgacs
Vinci aéroport londres gatwick

Le groupe français leader dans le bâtiment et les travaux publics vient de s’offrir un 46ème aéroport pour la coquette somme de 3,2 milliards d’euros. Le PDG de Vinci, Xavier Huillard, confirme vouloir devenir l’un des premiers opérateurs internationaux d’aéroports.

C’est officiel. Vinci prend le contrôle de l’aéroport Londres-Gatwick. Montant du chèque : 2,9 milliards de livres sterling, soit 3,2 milliards d’euros. La transaction devrait être bouclée d’ici la fin du premier semestre 2019. C’est la plus importante acquisition pour le groupe français d’infrastructures qui va gérer un 45ème aéroport dans le monde et dépasser ainsi les 200 millions de voyageurs à l’année. Rappelons qu’en France Vinci Airports est déjà aux commandes de douze plateformes dont Nantes-Atlantique, Lyon-Saint Exupéry, Rennes, Clermont-Ferrand Auvergne et Toulon-Hyères, qui enregistrent toutes une hausse constante de fréquentation.

La fermeture de l’aéroport due au survol de mystérieux drones durant presque deux jours, juste avant les départs en vacances de Noël, n’aura donc pas fait reculer Vinci qui fait entrer dans son giron le deuxième aéroport le plus fréquenté de Grande-Bretagne, derrière Heathrow, et le huitième aéroport d’Europe.

Le groupe français se targue d’avoir réalisé une bonne affaire et d’avoir profité d’une opportunité avec un prix qui aurait certainement été bien plus élevé sans le Brexit. Le président de Vinci Airports, Nicolas Notebaert, confie que « C’est un prix très raisonnable par rapport aux dernières transactions dans ce secteur, d’autant qu’il ne s’agit pas d’une concession, mais d’une acquisition en pleine propriété, sans limitation de durée ». Cette acquisition n’empêche pas le groupe Vinci de surveiller ce qui se passe du côté d’ADP (Aéroports de Paris) qui porte désormais la marque commerciale Paris Aéroport. « Financièrement, opérationnellement, nous avons la capacité de mener de front l’acquisition de Gatwick et celle éventuelle d’ADP » assure la direction de Vinci. A suivre.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale