TEST: 2269

La diplomatie se féminise au Royaume-Uni, un exemple à suivre

Par Amandine Guiony | Publié le 01/09/2020 à 18:01 | Mis à jour le 01/09/2020 à 18:08
Photo : sinitta leunen-unsplash
female femme diplomatie UK

Le soft-power féminin s’impose à Londres, qui a attribué au cours de ces derniers mois, de plus en plus de postes à responsabilité au sein du Bureau des Affaires Étrangères et du Commonwealth.

Près d’un tiers des ambassadeurs, chefs de mission diplomatique, et gouverneurs britanniques sont des femmes. Ces derniers mois, elles ont même poussé les hommes vers la sortie avec une ascension notable dans les rangs hiérarchiques.

À Washington, Dame Karen Pierce est devenue Ambassadrice en février dernier. Une première depuis la création de cette fonction en 1971. La machine semble bien lancée puisque début août, elle a été remplacée par une autre femme : Dame Barbara Woodward.

Les Ambassades de l’Australie, du Canada et de la Nouvelle Zélande sont également dirigées par des femmes. À Moscou, Rome, Pékin, Mexico ou encore Stockholm, elles sont aussi à la tête de la diplomatie.

Une tendance qui devrait s’affirmer davantage dans les années à venir pour atteindre un niveau de représentativité pleinement satisfaisant. Mais pas seulement …

De réels atouts

Outre un souci d’égalité femme-homme à atteindre dans les plus brefs délais pour une majorité des pays occidentaux, le choix de femmes à la tête de la diplomatie peut représenter un atout de taille pour le gouvernement.

Extrêmement qualifiées et loin d’être promues au petit bonheur la chance, elles ont commencé leur carrière il y a des années et sont diplômées des meilleures établissements.

Dans les zones dangereuses ou de conflit, la finesse et la subtilité d’une femme peut s’avérer utile lorsqu’il s’agit de négocier ou de représenter le Royaume-Uni.

En effet, comme le souligne la reporter de guerre Martine Laroche Joubert dans son livre Une femme au front : personne ne se méfie vraiment d’une femme !

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre  newsletter en deux clics !

Amandine Guiony - journaliste Londres

Amandine Guiony

MA Relations Internationales. Vagabonde entre Londres, Dublin et le Sud de la France à la recherche d'histoires à vous raconter.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale