Oubliez l’Oyster card, préférez la carte bancaire pour vous déplacer à Londres !

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 27/10/2022 à 18:00 | Mis à jour le 27/10/2022 à 19:57
Une personne payant en sans contact avec sa carte bancaire dans les transports en commun à Londres

 

Depuis 2014, Transport for London (TfL) a ajouté le paiement sans contact à ses options proposées aux Londoniens pour payer leurs transports en commun. Une petite révolution à l'époque, puisque votre carte bleue est alors devenue un moyen de paiement intelligent, qui compare de lui-même toutes les offres et vous fait bénéficier de la plus avantageuse ! Plus besoin de cogiter des heures durant, votre carte bancaire s'occupe de tout.

 

Depuis de nombreuses années maintenant, nul besoin d'investir dans une carte Oyster, ni de payer une petite fortune en achetant les tickets à l'unité. Il suffit au voyageur de remplacer sa carte Oyster par sa carte bleue pour se voir ouvrir les portes du métro et des bus du réseau TfL (Transport for London), sans avoir à entrer son code confidentiel, ni à s'inscrire au préalable. Tout cela à des prix très attractifs. Dites adieu à la queue et au casse-tête aux bornes !

L'oyster card, la carte de transport à Londres

L'Oyster card, déjà 19 ans d'existence

L'Oyster card, instaurée en 2003, est une incontournable et un symbole pour tout Londonien qui se respecte. Cette dernière permet de bénéficier de réductions très avantageuses ce qui est non négligeable, quand on sait qu'en 2016, les transports publics coutaient 122,70 % plus chers qu'à Paris ! Il faut payer £5 pour obtenir l'Oyster card, qui ensuite se recharge de deux façons. La formule « Travelcard » vous fait dépenser un certain montant fixe (hebdomadaire, mensuel ou annuel, indiqués ci-dessous dans un tableau récapitulatif) pour voyager de façon illimitée, ou la formule « Pay as you go » qui ne vous fait payer que les trajets que vous effectuez réellement (un plafond tarifaire maximal est tout de même fixé). Dès lors, la formule « Travelcard » est plus intéressante si vous utilisez très fréquemment les transports en commun.

 

Oyster card : formule "Pay as you go" ou "Travelcard" ? 

Prenons une journée ordinaire. Vous êtes détenteur de la carte Oyster, formule « Pay as you go » : vous payez donc £2,50 le premier trajet, idem pour le second. Le plafond pour une journée est fixé à £7,70 pour se déplacer en zones 1 et 2. Vous ne payerez donc pas plus que cette somme dans la journée, quel que soit votre nombre de trajets. Très avantageux donc ! Sauf si votre nombre de voyages se multiplie de façon exponentielle. Alors l'addition sera salée ! Car si vous faites cela tous les jours du mois, cela reviendra à £238,7. 

 

Si vous êtes détenteur d'une Oyster card, formule « Travelcard » : le premier trajet de la journée vous coûte aussi £2,50, idem pour le deuxième, le troisième, le quatrième, le cinquième, et ainsi de suite. En effet le plafond journalier est ici à £14,40 pour les zones 1 à 4. Par contre, si vous voyagez énormément, cette solution est la bonne puisqu'elle prévoit des plafonds hebdomadaire, mensuel et annuel que le « Pay as you go » n'offre pas. Vous ne payerez donc que £147,50 l'abonnement au mois pour les zones 1 et 2, soit £91,2 de moins qu'avec le « Pay as you go » pour le même service. 

 

Les voyageurs payant par carte bancaire sans contact ont eux misé sur le bon cheval : le plafond à £4,95 du « Pay as you go » s'applique si vous circulez peu, et si vos trajets s'accumulent, votre carte bleue bascule d'elle-même sur les plafonds de la « Travelcard » qui deviennent dès lors plus économiques !

 

Le paiement sans contact dans les transports en commun, possible à Londres

Les plus du paiement sans contact : la liberté de ne pas recharger l'Oyster card

Mais alors, en quoi la carte de paiement sans contact a-t-elle été révolutionnaire ? Tout d'abord, plus besoin d'Oyster card, ce qui fait déjà £5 d'économisés ! Elle évite la queue aux bornes, une longue réflexion sur l'offre à choisir, ainsi que l'obligation de recharger son Oyster quand le crédit est épuisé. 

 

Vient le plus intéressant : si vous utilisez peu les transports, alors vous payez peu? Et si vous les utilisez beaucoup, les tarifs s'alignent sur ceux de la Travelcard ! A mi-chemin entre les deux formules, la carte de paiement sans contact s'adapte toute seule à chaque situation. Elle vous fait bénéficier des tarifs préférentiels « Pay as you go », puis bascule d'elle-même sur les réductions « Travelcard » si vous réalisez beaucoup de trajets. En bref, vous êtes toujours gagnant. Cela convient aussi bien au voyageur ponctuel qu'au voyageur régulier. En 2018, 17 millions de voyages par semaine étaient réglés par sans contact ou appareill mobile, selon TfL (Transport for London)

 

Quels types de cartes bancaires sont acceptées sur le réseau TfL ? 

Attention toutefois, toutes les cartes bancaires n'offrent pas l'option « sans contact » ! Celle-ci est représentée par un symbole, et activée par votre banque. Si vous possédez une Visa, une MasterCard, une Maestro ou une American Express issue du Royaume-Uni, le paiement sans contact est fait pour vous ! Si vous dépendez d'une banque étrangère, alors la question se traite au cas par cas, mais la plus grande majorité des Visa, Maestro, MasterCard et American Express est acceptée. Cette option représentera néanmoins un coût supplémentaire, notamment en ce qui concerne les frais de change si vous disposez d'une carte bancaire dont la devise est l'euro.

 

Revolut, la banque en ligne qui est très utile à l'étranger, notamment à Londres

 

Revolut et autres banques en ligne : la solution pour tous

Si pour les voyageurs ponctuels, tels que les touristes disposant d'une carte avec l'euro pour devise, l'Oyster card restera intéressante, les résidents britanniques peuvent, sans avoir à ouvrir de compte au Royaume-Uni, utiliser le sans contact à moindre coût. La solution est simple : ouvrir un compte en quelques clics dans une banque en ligne telle que Revolut, où les taux de change sont plus qu'abordables et qui vous permettra de payer directement en livres sterling aux bornes du Tube londonien. 

 

Vers la suppression de l'Oyster Card ?

Que les inconditionnels de l'Oyster card se rassurent : celle-ci existera toujours. « Tous les Londoniens n'ont pas de carte avec paiement sans contact, ou ne désirent pas l'utiliser pour les transports. Nous continuerons donc à distribuer des tickets et une carte dédiée. » De quoi contenter tout le monde ! 

 

Auriane Duroure et Marie Coquille (www.lepetitjournal.com/londres), le 14 septembre 2016

Quel moyen de paiement préférez-vous utiliser sur le réseau TfL ?
Choices
lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale