TEST: 2269

Gérard Houllier au paradis du football

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 15/12/2020 à 18:51 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Photo : Liverpool Football Club - Twitter
décès gérard houllier

L’ancien entraîneur des Bleus, de l’Olympique Lyonnais, du Paris Saint-Germain ou encore de Liverpool et d’Aston Villa est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 73 ans.

 

Sale année pour le football. Après la mort des entraîneurs Robert Herbin et Michel Hidalgo puis du génie Diego Maradona, c’est au tour de Gérard Houllier de partir, emporté après une opération du cœur. Le natif du Pas de Calais n’aura jamais connu de véritable succès en tant que joueur mais c’est bien comme entraîneur qu’il écrira les plus belles pages de sa carrière, notamment au Royaume-Uni. Les hommages se sont multipliés depuis hier pour celui qui aura offert des titres et des performances à tous les clubs dans lesquels il sera passé.

 

Une riche carrière des deux côtés de la Manche

Celle-ci commence dans les divisions inférieures de sa région natale où il entraîne le Touquet et Noeux-les-Mines puis le Racing Club de Lens en première division. Pour sa première saison au club en 1982, Lens termine à la quatrième place et se qualifie pour la Coupe de l’UEFA. Il signe ensuite au Paris Saint-Germain, club auquel il offre son premier titre de champion de France dès sa première saison sur le banc en 1985-1986. Il y restera jusqu’en 1988 avant d’être nommé adjoint du sélectionneur national de l’équipe de France, Michel Platini. Gérard Houllier deviendra entraîneur principal en 1992 après l’échec des Bleus à l’Euro cette même année et le départ de Platini. Une étape difficile dans sa carrière où, en automne 1993, deux défaites d'affilés contre Israël et la Bulgarie barre la route de la Coupe du Monde 1994 à l’équipe de France. Il quitte son poste d’entraîneur pour prendre celui de directeur technique national.

Il quitte la Fédération française de football après la victoire des Bleus lors de la Coupe du Monde 1998 pour aller entraîner le mythique Liverpool Football Club. Là-bas, il écrit une page majeure de l’histoire du club en remportant cinq trophées lors de la saison 2000-2001 ; Cup, Coupe de la ligue, Coupe de l’UEFA, Charity Shield et Supercoupe d’Europe. Mais déjà à l’époque, il souffre de problèmes au cœur et s’effondre lors d’un match de championnat contre Leeds. Il subit en urgence une lourde opération du cœur et reste éloigné des terrains plusieurs mois. Anfield et son Kop lui réservent un accueil triomphal lors de son retour en mars 2002.

Son contrat n’est pas renouvelé à l’issue de la saison 2003-2004 et il passe un an comme consultant pour la chaîne TPS Star avant de signer à l’Olympique Lyonnais, alors quadruple champion de France, pendant l’été 2005. Son passage dans le Rhône sera court, seulement deux saisons, mais Houllier y remporte deux titres de champion de France. Après un nouveau passage compliqué par le poste de directeur technique national, il signe à Aston Villa au début de la saison 2010-2011 pour un contrat de trois ans. Il quitte son poste en mai 2011 pour des raisons de santé. Il travaillait depuis quelque temps comme conseiller extérieur de l’Olympique Lyonnais et comme directeur de la branche football pour le groupe Red Bull.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale