Test : les 5 verbes irréguliers que nous ne retenons jamais

Par Maud Finance | Publié le 08/06/2021 à 10:28 | Mis à jour le 08/06/2021 à 10:45
Photo : Siora Photography - Unsplash
Une jeune femme désespérant d'apprendre sa leçon

Vous ne les retenez jamais, ils sont le cauchemar de votre vie. Ils vous échappent, ils vous rebutent, ils vous perdent…

Vous les avez pourtant vus, pour certains vaincus, lorsque vous avez arraché ce 17/20 à votre contrôle sur les verbes irréguliers de votre chère Mrs Smith en classe de 4ème… Mais non, il n’y a rien à faire. Cela fait pourtant cinq longues années que vous vivez au Royaume de Sa Majesté, cinq longues années que vous apprenez à pratiquer cette langue tous les jours. Cela fait même quelques semaines que vous n’avez plus entendu « you have a lovely french accent » lorsque vous commandez votre burger au restaurant, tant vous redoublez d’efforts pour camoufler ce reste de culture hexagonale qui vous colle à la peau. Mais voilà… ces terribles verbes irréguliers nous rendent crazy as fuck. Voici ceux qui nous provoquent le plus d’urticaire, ceux auxquels nous attachons systématiquement cet intemporel « ed », ceux sur lesquels Mrs Smith s’acharnait tant qu’elle en perdait parfois son latin.

Quoi qu’il en soit, nous avons interrogé sur la question notre partenaire et professionnel en la matière, prestataire de cours d’anglais en ligne qui vous facilite l’apprentissage de l’anglais à l’oral, Live-English.net. Voici les verbes irréguliers que les professeurs anglophones de l’organisme éducatif jugent les plus « difficiles à retenir » pour les élèves…

 

Le groupe de verbes « buy-bought », « teach-taught », « catch-caught »

Nous les détestons carrément, ceux-ci, n’est-ce-pas ? Et puis que leur prend-il, aux British, de placer des « gh » imprononçables à tout bout de champ ? Sans parler de l’orthographe ! Il faut vraiment le savoir, parce-que nous n’aurions pas pu l’inventer…

 

« Feel/Felt » et « fall/ fell »

Ces deux-là ont été inventés exprès pour piéger les étudiants à leur contrôle et empêcher les plus assidus de décrocher le 20/20, nous n’allons pas nous mentir. Ils nécessitent non seulement un effort de mémoire pour ne pas les intervertir mais surtout : pourquoi s’obstiner à changer les voyelles ???

 

« Dreamt/dreamed » et « learned/learnt »

Ici, nous touchons réellement à tous les vices de la langue anglaise. C’est à n’y plus rien comprendre, puisque les deux sont utilisables. Voilà donc que la phrase tant assénée par Mrs Smith prend tout son sens : « il n’y a pas de logique, n’en cherchez pas ! Apprenez juste par cœur »…

 

Le fameux « be », « was/were » et “been”

Nous parlons souvent de la langue française et de ses exceptions… mais quid de nos amis Anglo-saxons ? Nous connaissons tous cette petite subtilité de langage, mais combien sommes-nous à toujours mal l’employer ? Et puis, entre le « when I was young » et le « if I were a boy », il y a de quoi en perdre la tête…

 

Pour couronner le tout : « lie » and « lay »

Pour finir en beauté, voici LE verbe irrégulier qui a traumatisé tous les étudiants s’acharnant à parler la langue de Shakespeare : « to lie ». En plus d’avoir un double sens puisque « lie » peut-être à la fois le verbe « s’allonger » en anglais ou le verbe « mentir », (que nous aimons d’amour puisque qu’il fait partie de ces beaux verbes réguliers), il change complètement d’orthographe dans sa forme passée.

Et pour vous, quels sont les pires verbes irréguliers que vous n’avez jamais pu retenir ?

 

Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale