Samedi 4 décembre 2021
TEST: 2269

Témoignage : comment ai-je obtenu mon visa étudiant post-Brexit ?

Par Amandine Guiony | Publié le 18/10/2021 à 22:47 | Mis à jour le 19/10/2021 à 11:39
Photo : Cristian Storto Fotografia - unsplash
Un étudiant remplit sa demande de visa pour l'Angleterre

Goldsmith University, Kings’ College, Imperial College of London… Ces grandes universités londoniennes vous font rêver ? Étudier au Royaume-Uni est dorénavant plus compliqué pour les jeunes européens désireux de décrocher un diplôme outre-manche.

 

Compliqué certes, mais pas impossible. Depuis Janvier 2021 en effet, le prix d’une année au Royaume-Uni est passé du simple au double pour les étudiants européens ! Ainsi, un master de journalisme à Goldsmith coûte désormais quelque £10870 pour un candidat britannique tandis que le même programme s’élève à £20540 pour son homologue français, espagnol ou allemand. Pour décrocher un visa étudiant donc, il faut déjà se tenir prêt à mettre davantage la main au porte-monnaie.

Conséquence ? Depuis le Brexit, nombreux sont ceux qui abandonnent leur rêve d’études dans l’archipel. Adieu le campus d’Harry Potter, la robe et le chapeau de diplômé. Pour ceux qui veulent tout de même partir, voici comment je suis parvenue à obtenir mon visa étudiant post-Brexit.

 

Demande de visa étudiant en Grande-Bretagne : les étapes à suivre

1. Tout d’abord, vous devez être accepté dans un établissement d’enseignement supérieur au Royaume-Uni.

Dans mon cas, c’est par l’intermédiaire d’un master en Relations internationales à Richmond University. Pour cela, il faut d’abord anticiper ! Lettres de référence, lettre de motivation, relevés de notes officiels en anglais et une interview sont souvent nécessaires pour décrocher une place dans une université au Royaume-Uni. C’est un parcours qui demande entre deux semaines et deux mois. Prévoyez donc de vous y prendre à l’avance.

 

2. Obtenir un “CAS number“.

Ce code de quatorze caractères est LA clé pour obtenir son visa étudiant. Il constitue la Confirmation of Acceptance for Studies, c’est à dire l’assurance que vous êtes accepté par l’établissement. Votre demande de visa ne pourra pas être effectuée sans ledit document. L’obtention de ce numéro est assujettie au règlement de 4O% des frais de scolarité à l’université.

 

3. Rendez-vous ensuite sur le site officiel du gouvernement britannique afin d’entamer la procédure de demande de visa. Pour aller plus vite, cliquez directement ici.

 

4. Vérifiez votre identité.

Heureusement pour vous, si vous êtes étudiant européen, vous bénéficiez tout de même de plusieurs avantages. Premièrement, si vous êtes pressé, ce qui était mon cas, vous pouvez télécharger l’application UK Immigration ID Check. Cela vous permet de soumettre plus aisément les documents requis pour la vérification de votre identité par le gouvernent britannique. L’application vous procure un gain de temps considérable puisque que vous évitez la procédure de prise de rendez-vous en personne dans un bureau d’immigration.

Second avantage destiné à vous faciliter la vie : vous ne devriez pas avoir besoin de prouver officiellement que vous avez les moyens financiers de vivre au Royaume-Uni pendant vos études. Ainsi, si je n’avais pas été européenne, j’aurais très certainement du attester de la présence de £13 000 sur mon compte en banque durant au moins 28 jours consécutifs. Ce qui, vous l’entendrez, n’est pas facile à prouver lorsque l’on est étudiant !

 

5. Dernière étape, mais pas des moindres : régler les frais pour votre visa. La meilleure option reste de faire sa demande de visa en dehors du Royaume-Uni. Vous payez ainsi 422 euros, ce qui est moins cher qu’une demande effectuée depuis le Royaume-Uni.

La dépense la plus importante reste la Immigration Health Surcharge, qui correspond à une cotisation pour le NHS qui varie selon la durée de votre séjour. Pour ma part, la IHS s’élève à 859 euros. Encore une fois, bonne nouvelle, il est possible de demander un remboursement !

 

Informations personnelles, voyages, santé…

Ici encore, vous devrez vous armer de patience. Et d’une grande détermination. En effet, vous devez remplir en ligne un formulaire de questions personnelles d’une longueur de neuf pages. Des questions les plus basiques aux plus inattendues, le gouvernement britannique passe votre vie en revue. Voici un exemple de ce que vous pouvez y trouver.

 

visa student ukvisa student ukvisa uk student visa uk student visa uk document

 

Après avoir passé avec succès toutes les étapes précédemment décrites, il vous reste à attendre une réponse qui vous sera envoyée par email sous trois semaines. Pas d’inquiétude, j’ai reçu une réponse en deux jours seulement. Le visa une fois accepté, vous pourrez prouver votre droit d’étudier et de travailler (20 heures par semaine) grâce un code à partager avec employeurs, propriétaires d’appartements et universités.

 

Nous vous recommandons
Amandine Guiony - journaliste Londres

Amandine Guiony

MA Relations Internationales. Vagabonde entre Londres, Dublin et le Sud de la France à la recherche d'histoires à vous raconter.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet