Mercredi 8 décembre 2021
TEST: 2269

L’ébouillantage des homards vivants bientôt banni

Par Elzéa Colomb | Publié le 07/07/2021 à 17:00 | Mis à jour le 07/07/2021 à 17:00
Photo : Toa Heftiba - Unsplash
Une personne tient un homard à bout de bras

C’est un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour les crustacés. Le gouvernement britannique est sur le point d’interdire l’ébouillantage des mollusques et céphalopodes encore vivants. Nos divins fruits de mer sont sur le point de faire l’objet d’une législation dans laquelle sera reconnu que les 420 millions de crabes, homards et autres invertébrés pêchés chaque année en Grande-Bretagne, ressentent la douleur et possèdent une sensibilité. La Suisse, la Norvège et la Nouvelle-Zélande ont déjà banni la pratique en la rendant illégale dans toutes les cuisines. Des alternatives plus humaines telles que le pistolet électrique ou l’endormissement avec des températures très basses sont actuellement utilisées sur ces territoires.

Les mollusques, dotés d’émotions

Jusqu’à présent, seuls les animaux vertébrés faisaient partie du programme de protection institué par la Animal Welfare (Sentience) Bill. À l’origine de leur stigmatisation, une « architecture neurologique très différente de celle des humains » qui laisserait penser à une perception limitée des émotions, selon un rapport de la Conservative Animal Welfare Foundation (CAWF) publié le mois dernier. « Les crustacés et les céphalopodes abordent sans nul doute le monde d’une manière drastiquement opposée à la nôtre. Mais peu importe ces différences, leur expérience se constitue également de plaisir et de douleur. Nous pensons que cela constitue une preuve suffisante » conclut le rapport. Il y aurait donc bien de la tendresse dans ces petits yeux globuleux !

 

Elzéa Colomb - Journaliste Londres

Elzéa Colomb

Étudiante en 3e année de journalisme. Réunionnaise d’adoption, amatrice d’art. Envisage de devenir également dessinatrice de presse.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet