Jeudi 24 juin 2021

De la finance à l’ésotérisme : Céline Bauge a osé sauter le pas !

Par Caroline Rayner | Publié le 31/12/2020 à 17:22 | Mis à jour le 31/12/2020 à 17:32
Photo : Céline Bauge
Céline Bauge medium londres

Passer de la finance à l’ésotérisme : voilà un changement de carrière plus qu’inhabituel ! Céline Bauge a osé sauter le pas. Rencontre.

 

Life coach et voyante medium depuis près de deux ans, Céline Bauge est la parfaite illustration du fait que Londres est une ville où l’on peut se réinventer et trouver son vrai chemin de vie. Nous l’avons rencontrée pour parler de sa profession hors-du-commun, son coming-out spirituel et comment ce dernier l’a totalement transformée.

 

Présentez-nous votre activité

Je suis life coach spécialisée en développement personnel et voyante médium. Je travaille dans cette activité depuis un petit plus de deux ans. Je fais des consultations soit en voyance médium ou soit en life coaching même si, souvent, ces deux activités s’entremêlent. Il arrive par conséquent que je sorte le jeu de cartes pendant une séance de life coaching.

Néanmoins, je n’ai pas toujours été dans ce secteur : j’ai très longtemps travaillé dans le monde de la banque et des assurances, qui sont tous les deux très ‘corporate’. Il y a à peu près de deux ans, je me suis rendue compte que je n’avais plus ma place dans le monde de l’entreprise « traditionnel ».

 

Quand vous êtes-vous installée à Londres ?

Cela va faire huit ans en janvier que je suis à Londres. À la base, je suis venue parce qu’on m’avait proposé un poste dans une société d’assurances, ce qui m’avait amené à m’installer dans la capitale avec mes deux enfants.

 

Quand avez-vous découvert ce don de voyante ? Est-ce quelque chose qui vous a toujours intéressée ?

Le fait de tirer les cartes et l’ésotérisme en général m’a toujours beaucoup attiré. Depuis le plus jeune âge, j’ai toujours eu une intuition ultra développée. Je suis par exemple entrée en contact avec mon arrière-grand-mère, décédée il y a plusieurs années. Cependant, à l’époque, je n’y ai pas vraiment prêté attention, et encore moins vu cela comme un signe.

C‘est seulement quelques années plus tard, quand je suis à nouveau entrée en contact avec elle que tout s’est réveillé en moi et que j’ai eu une révélation. Un jour, quand je suis allée me coucher, j’ai reçu, dans ma tête, des images de cartes avec des dessins bien précis et j’entendais souvent le prénom « Gérard ». Le lendemain, j’ai donc commandé un set de cartes, un oracle, de la marque « Gérard Barbier», ce qui est, en lui-même, un signe. Pour être honnête, j’ai à peine eu à utiliser le livre explicatif car j’ai tout de suite su me servir de cet oracle comme si c’était moi qui l’avais créé. J’avais immédiatement l’interprétation de toutes les cartes, c’était très fluide.

Je dirais donc que le tout était porté par l’intuition, car, au fond de moi, j’ai toujours su que j’avais ce don de voyante.

 

Comment vos proches ont-ils réagi ?

Cela a été assez dur et j’ai mis beaucoup de temps à leur avouer que je suis médium. Je ne l’ai d’ailleurs pas dit en face, mais fait un post sur les réseaux sociaux, expliquant ce qui m’arrivait, ce qu’on appelle communément un coming-out spirituel. Je sais que, pour certains membres de ma famille, ce n’est pas leur truc, mais ils respectent mon travail et, pour moi, c’est le plus important.

 

Lire les cartes : comment est-ce que cela fonctionne exactement ?

Les cartes sont un oracle, qu’en théorie tout le monde peut lire. Cependant, tout le monde ne sait pas les interpréter et les adapter aux différentes personnes. Personnellement, comme ma médiumnité est très développée, j’utilise les cartes simplement pour appuyer mes propos. Souvent, je tire une carte et je sens tout suite que c’est exactement ce que je souhaite dire. Les cartes m’apportent donc confirmation et me confortent. Comme ma profession s’appuie essentiellement sur le subjectif, je doute souvent de ce que je ressens, et me demande même parfois si je suis devenue folle et si j’entends des voix (rires). Par conséquent, cet oracle me donne une sécurité.

 

Est-ce que vous avez parfois peur de dire certaines choses, dans la crainte de blesser/perturber vos clients ?

Cette question a été difficile à gérer pour moi, puisque je dois parfois annoncer des choses lourdes de conséquences, comme des décès. Cependant, grâce à mon intuition et mon expérience, je sais à qui je peux dire certaines choses et à qui il vaut mieux ne pas les dire. Parfois, je sens que la personne n’est pas venue pour cela, et qu’une telle annonce n’a pas d’intérêt. Il m’est donc arrivé de ne pas annoncer le décès d’un proche à une personne. Quoi qu’il arrive, si j’ai quelque chose de lourd à annoncer, j’essaye d’y mettre un maximum de tact, de douceur et de bienveillance.

 

Avez-vous des clients dont la vie a été « bouleversée » grâce à vos services ?

Oui, et c’est d’ailleurs pour cela que mon métier me passionne ! Il y a quelques années, j’ai dit à une patiente, que j’ai eu en life coaching et en voyance, qui passait par une période difficile, de continuer à se battre car je sentais que, malgré le fait que cela allait être long et dur, elle allait s’en sortir. Quand, au bout de plusieurs mois, elle a vu la lumière au bout du tunnel, j’ai éprouvé une joie immense et eu les larmes aux yeux car je savais que mes services avaient payé !

 

Quel est votre « client type » ?

La plupart de mes clients sont des femmes de nationalité française. Je commence également à avoir des clientes anglaises.

 

Avez-vous remarqué des différences culturelles entre les clients français et anglais et si oui, comment ces dernières se manifestent-elles ?

Je vois moins de différences entre les différents clients, mais plutôt entre les consultantes françaises et anglaises. Les voyantes françaises sont plutôt dans le conseil, tandis que les anglaises sont, généralement, plus dans l’écoute.

 

Les incidences du Covid et du confinement ? Comment avez-vous traversé cela… ?

Comme tout le monde, la Covid et le confinement ont bien évidemment affecté mon activité. Je fais dorénavant des consultations en visioconférence, ce qui personnellement, ne me pose pas de problème car je suis convaincue que les énergies transcendent les écrans.

 

Quelles sont les choses que vous auriez aimé savoir lorsque vous commencé votre activité ?

J’aurais aimé savoir que tout allait se développer petit à petit. Quand j’ai commencé, je voulais tout, tout de suite, alors que mes intuitions et mes compétences en card reading se sont développées progressivement et cela est tout à fait normal ! Le principal conseil que je donnerais à quelqu’un qui veut se lancer dans une telle activité est de ne surtout pas griller les étapes.

 

Quels sont vos projets pour l’avenir ? Songez-vous à un retour en France ?

`Une chose est sûre : je vais rester à Londres ! J’aimerais beaucoup continuer à développer mon activité de coaching, comme celle de la voyance. J’ai d’ailleurs ouvert une chaîne YouTube la semaine dernière, afin de partager ma passion et mes conseils à une audience plus large, et bien sûr pour gagner de la visibilité. Je suis très heureuse de faire quelque chose qui me plait et j’aimerais que cela dure le plus longtemps possible !

 

Quel est votre lieu préféré à Londres ?

C’est compliqué d’en choisir un, puisque je trouve que Londres est une ville géniale ! J’aime beaucoup me balader aux alentours de Tower Bridge avec mes enfants. Cet endroit m’apaise énormément et j’y trouve donc souvent refuge. Je me souviens d’ailleurs d’une situation en particulier : un jour où je n’avais pas le moral, je doutais sur l’avenir et où je me demandais ce que je faisais à Londres, je m’y suis rendue avec mes deux enfants pour me balader. J’ai regardé autour de moi et me suis tout de suite rappelée pourquoi j’aimais autant cette ville !

>>> Pour contacter Céline : Site Internet : celinebauge.com

 

Nous vous recommandons
Caroiline Rayner - stage rédactrice

Caroline Rayner

Franco-germano-anglaise ayant grandi à Francfort, Caroline aime le chant, la musique classique et la lecture. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet