Hausse du coût de la vie : vers un gel des loyers à Londres ?

Par Colin Porhel | Publié le 08/08/2022 à 15:49 | Mis à jour le 08/08/2022 à 15:55
Photo : Travel Cents - Unsplash
Les loyers ont explosé à Londres

Face à l’inflation grandissante, Sadiq Khan a exhorté le gouvernement à permettre un gel des loyers dans la capitale britannique. Un appel pour le moment resté sans réponse.

 

« Une honte ». Dans un message publié sur Twitter, le maire de Londres, Sadiq Khan, s’est emporté contre l’augmentation des prix des loyers dans la capitale britannique. Selon le site spécialisé SpareRoom, la location d’un bien immobilier londonien coûte en moyenne £825 par mois, en hausse de 15% par rapport à 2021. Parmi les quartiers les plus touchés, la première place revient à Eltham et Mottingham, qui a subi une flambée des loyers de l’ordre de 19,8% en un an.

 

« C'est une honte. Les loyers grimpent en flèche et les propriétaires en profitent allègrement. J'ai demandé à plusieurs reprises au gouvernement de me laisser geler les loyers, permettant aux Londoniens d'économiser £2 988 sur deux ans. Avec la crise du coût de la vie qui fait rage, la situation est plus urgente que jamais. Le gouvernement doit agir », a déclaré, irrité, Sadiq Khan.

 

 

Le loyer, première source de dépense des Londoniens

En 2019, l’ancien ministre des Transports avait déjà appelé Boris Johnson à permettre un encadrement des loyers. À l’époque, le prix mensuel d’une location à Londres pour un appartement composé d’une chambre était supérieur à celui d’un bien de trois chambres dans toutes les autres régions du pays. Une situation qui s’est encore aggravée, les locataires londoniens ayant consacré 40% de leur salaire au paiement de leur loyer en 2021.

 

Outre la flambée des prix, les locataires doivent également faire face à un risque important d’expulsion. Depuis 2019, 230 000 d’entre eux ont reçu l’ordre de leur propriétaire de quitter leur habitation dans les deux mois et ce, sans motif précis. Une instabilité locative qui fait de la perte d’un bail privé l’une des principales causes de sans-abrisme en Angleterre, selon l’association Shelter.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale